mardi 1 novembre 2011

Le mystère Moomin


Je voudrais bien qu'on m'explique le pourquoi de l'engouement général pour les Moomins.

Non parce que là, j'en suis à la moitié de "Moomin et la Comète", après m'être enfilé "Papa Moomin et les espions" et "Moomin et les brigands", et je ne pige toujours pas. D'accord, c'est peut-être parce que la VF présente les histoires dans le désordre le plus complet, et qu'on perd toujours un peu de sens à la traduction (surtout dans la bande dessinée). Mais à l'exception de ma copine Marie-Aude qui comprend le finnois, j'imagine que tous les gens qui encensent la série de Tove Janssen ont lu la même version que moi.

Du coup, je m'interroge. Qu'est-ce qui leur plaît tant chez les Moomins? Le fait que leur naïveté à tout crin sert à mettre en évidence l'absurdité de la plupart de nos comportements sociaux? Au début, j'ai trouvé ça vaguement mignon - puis, très vite, c'est devenu répétitif et prévisible. Le dessin pourrait éventuellement parer l'ensemble d'une certaine poésie, mais non: c'est du trait simple en noir et blanc, rien que de très ordinaire. Et ni les situations ni les dialogues ne me paraissent très drôles. Amusants, parfois, mais prêtant à sourire plutôt qu'à rire. Du coup, je ne vois qu'une seule explication.

Si les Moomins ont tant de succès, c'est parce qu'ils ressemblent à des cousins éloignés de Georges-Arthur.

7 commentaires:

nekkonezumi.com a dit…

Ah mais moi j'étais terriblement fan des romans qui sont à la base quand j'étais ado. Visiblement, je dois camper sur mes souvenirs...

mamzelle carnetO a dit…

mais qu'as-tu contre le trait en noir et blanc ? (ouiiin !)

Pascaline Loricourt a dit…

Je ne connais pas les livres mais j'A-DO-RAIS littéralement le dessin animé qui était pour moi totalement féérique, parfois noir.

ARMALITE a dit…

Mamzelle carnetO: mais rien! simplement, ici, ce n'est rien d'assez original ou spectaculaire pour justifier le succès de la bédé.

Anonyme a dit…

J'ai vaguement connu le dessin-animé quand j'étais petite, qui ne me passionnait pas à l'époque. Quand les Moomins ont été mis en avant dans les vitrines de librairies et que j'ai parlé de peut-être lire les publications, j'ai entendu des réactions similaires à la tienne.
Je n'ai encore rien acheté pour me faire une idée mais cela viendra, et j'imagine que ce choix tient à une part d'enfance. (Plus le goût pour les contes intact en ce qui me concerne et peut-être l'appréciation de certaines oeuvres plus contemplatives...). Ou alors c'est Georges-Arthur qui influence les lecteurs ^^

Mélusine

Londoncam a dit…

Pour ma part, Moomin reste pour moi un excellent souvenir de romans lus enfant/jeune ado. Je pense qu'aujourd'hui ça n'aurait pas la même saveur !
Je reste cependant amatrice du trait, mais à mon avis la part de nostalgie joue :)

Camille a dit…

Ah tiens Moomin. Je n'ai ni lu les livres et bd ni vu les dessins animés, mais j'ai un souvenir étrange de ces histoires. Quand j'étais petite, france culture (ou france inter?) avait une émission pour les enfants le samedi matin où étaient lues des histoires. J'ai un souvenir ému de Sacha le chat et ses histoires de bruits. Plus tard, ils avaient programmé des lectures extraites de Moomin le troll, je ne comprenais absolument rien, ayant plus de liens avec la Grèce qu'avec la Finlande et le nord, l'hydre et les cyclopes m'étaient bien plus familiers que ces être étranges. Les émules notamment ainsi que la migration des émules me laissaient très perplexe... Jamais depuis je n'ai remis le nez dans ces histoires, je préfère leur laisser leur petit goût de mystère enfantin.