dimanche 27 novembre 2011

Les brunchs du dimanche (10): La ferme du hameau du roy




A une trentaine de kilomètres au sud de Bruxelles, le long de la route qui traverse le champ de bataille de Waterloo, se dresse une ancienne ferme brabançonne restaurée et reconvertie en boulangerie traditionnelle. C'est là que La Princesse au Petit Pied achète les sublimes chouquettes qu'elle amène à tous les rassemblements de filles. Informés que l'endroit servait également des petits déjeuners aussi succulents que monstrueux et bon marché, Chouchou et moi mourions d'envie de tester un dimanche. Ce matin, vers 11h, nous avons donc traversé en voiture la campagne wallonne drapée d'une brume froide qui lui conférait ce charme si particulier (mais pas désagréable, je l'avoue) des paysages belges.




A notre arrivée à la Ferme du Hameau du Roy, la salle de dégustation était bondée, et un monsieur assez peu aimable nous a aboyé "Un quart d'heure d'attente, ne restez pas dans le passage!". Nous avons patienté en essayant de nous faire tout petits. La déco rustique avec plancher en bois et poutres apparentes, les vitrines de tartes salées et sucrées, les corbeilles de pains variés, le meuble rempli de confitures maison, les petits sujets en massepain (pâte d'amande en VF): tout contribuait à donner une atmosphère gourmande, et à la vue des plateaux remplis de bonne choses que les serveurs déposaient sur les tables des chanceux déjà assis, nous entendions notre estomac gargouiller.




Enfin, nous avons pu nous asseoir autour d'une table plutôt prévue pour deux que pour quatre. Le choix a été difficile: en plus d'une carte proposant quatre formules petit déjeuner, ainsi qu'un assortiment de soupes, de quiches et d'omelettes, une ardoise détaillait quatre ou cinq alléchantes propositions du moment. Les garçons ont fini par prendre le petit déjeuner impérial à 12,50€: boisson chaude, jus d'orange frais pressé, viennoiseries, cramique, oeufs brouillés ou au plat, assortiment de pains avec petit pot de beurre, confiture de mûre et pâte à tartiner au chocolat, plus une assiette de jambon et de fromage. La Princesse et moi avons plus sagement choisi le petit déjeuner classique... auquel je n'ai pas pu m'empêcher de rajouter une omelette épinards/pommes de terre/lardons.




Tout était plus que délicieux, notamment les couques au beurre et mon chocolat chaud dans lequel une cuillère aurait presque pu tenir debout toute seule. Bien entendu, je n'avais déjà plus faim lorsque mon omelette est arrivée - ce qui ne m'a pas empêché d'en manger les deux tiers et de me régaler quand même. Que les anti-gaspis se rassurent: nulle nourriture n'est jamais partie à la poubelle quand Chouchou était du repas. Il a fini mon omelette en se léchant les babines.




Avant de passer à la caisse pour régler l'addition, j'ai fait main basse sur un pot de marmelade aux 3 agrumes qui agrémentera à la perfection cette recette de mini-cakes aux noix.




Après ça, Chouchou et moi avons décidé de partir à la chasse aux géocaches dans les environs. La première se trouvait à peine 800 mètres plus loin de long de la route. Lorsque nous sommes descendus de voiture pour la chercher, il s'est mis à pleuvoir. Pas bien fort, mais assez pour que, ayant découvert trois caches voisines en succession rapide, nous décidions de laisser tomber pour aujourd'hui et de prendre le chemin du retour à Bruxelles. De toute façon, nous reviendrons certainement dans le coin: je meurs d'envie de tester la soupe à l'oignon de la Ferme du Hameau du Roy.

11 commentaires:

Isa R a dit…

1) ça donne envie !
2) grâce à ta description et à mes souvenirs, je me rends compte que la Belgique me manque bien plus que je ne l'aurais cru. Je reviens d'un week-end lillois, et je crois bien que Lille me manque moins que la Belgique. Désormais, si on veut aller à Bruges, ce ne sera plus sur un coup de tête, en plein milieu de l'après-midi, mais bien pour un weekend prévu sans doute à l'avance. Nous ne ferons plus découvrir Bruxelles, Gand, Ypres, à nos amis venus nous rendre visite. Bien sûr, il y a d'autres choses à voir là où nous sommes, mais comme toute page qui se tourne, il y a dans l'air comme un parfum de nostalgie...

ARMALITE a dit…

Ypres? C'est sympa, Ypres? Gand est la prochaine ville belge à découvrir sur ma liste, mais c'est la première fois que j'entends parler d'Ypres *honte*

Isa R a dit…

Ce n'est pas la plus belle des villes flamandes, mais on y trouve une magnifique halle au draps et de jolies églises, dont une cathédrale. (Je ne suis pas chrétienne pour deux sous, mais j'adore visiter les églises !) Il y a aussi un très joli circuit à faire sur les remparts, et on aimait beaucoup s'y promener avec les enfants.
Je pense que tu ne seras pas déçue par Gand. J'ai des images de Gand la nuit qui datent de mon enfance et qui ne m'ont jamais quittée. C'est une de mes villes belges préférées - avant Bruxelles.

Miss Sunalee a dit…

et un très beau musée sur la première guerre mondiale aussi, à Ypres !

ARMALITE a dit…

Voui, alors ça, vu mon goût pour la chose militaire, je ne risque pas d'en user le plancher avec mes semelles ^^

funambuline a dit…

Je préférais l'assiette de jambe :-)

ARMALITE a dit…

Damned, quelqu'un avait remarqué.

la princesse a dit…

L'endroit est addictif, tu verras !
(et quand il fait vraiment froid, il y a la cheminée aussi, et ça ajoute au charme de l'endroit..)

ARMALITE a dit…

Attends, mais on est MEGA conquis. Je cherche déjà quand on pourrait tester une formule lunch!

ARMALITE a dit…

Et c'est clair que la prochaine fois qu'on a des visiteurs de France, ils ont droit à ça le week-end!

Miss Sunalee a dit…

le musée montre plus que le côté militaire. il montre surtout le côté humain et est assez émouvant en fin de compte.
en même temps, j'ai sans doute été plus touchée que la moyenne parce que mon papa m'accompagnait et que son père à lui a passé 4 ans dans les tranchées...