samedi 12 novembre 2011

Palme d'Or de la Mauvaise Foi Masculine


Une amie à moi, que nous appellerons Pimprenelle pour protéger son anonymat, se rend à la fête donnée pour les 40 ans de sa grande copine Mistouflette. Vers la fin d'une soirée assez bien arrosée, et alors qu'ils sont tous les deux seuls dans la cuisine, Gnafron, le mari de Mistouflette, se jette sur Pimprenelle pour l'embrasser sauvagement avant de lui confesser qu'elle a toujours été son fantasme n°1. Pimprenelle le repousse avec indignation et le renvoie à Mistouflette, puis attend en vain qu'il se confesse à cette dernière.

Une semaine s'écoule. Comprenant que Gnafron ne dira rien et ne concevant pas de garder un secret pareil, Pimprenelle se décide à raconter l'incident à Mistouflette. Celle-ci réclame séance tenante des explications au malotru. "Mais je voulais t'en parler, se justifie Gnafron. Sauf que le lendemain, on est tombés en panne de voiture et il a fallu s'en occuper, et ensuite, avec les brumes de l'alcool, j'ai cru que j'avais rêvé."

..."J'ai cru que j'avais rêvé."

"J'ai cru que j'avais rêvé", bordel.

DSK, si tu passes par là et que tu cherches un moyen de justifier tes errements auprès d'Anne Sinclair, Gnafron aurais besoin d'un deuxième boulot pour subvenir à la pension alimentaire de Mistouflette. En échange d'une somme modeste, il se fera un plaisir de devenir ton pourvoyeur secret d'excuses en bois.

13 commentaires:

nana a dit…

oh punaise! fallait l'oser celle là... ou pas! :o(

Emilie Sunny a dit…

De toute évidence, Mistouflette n'a pas tiré le bon numéro :-(

ARMALITE a dit…

Oui, et c'est dommage de s'en apercevoir au bout de 15 ans et 3 enfants... M'enfin y'avait déjà du contentieux avant cet "incident".

kim a dit…

Ca va encore... J'en connais bon nombre qui aurait accusé Pimprenelle de mentir...
Et sinon, dommage pour Mistouflette mais mieux vaut tard que jamais... J'ai été le boulet messager entre mes 2 parents pendant 7 ans avant qu'ils en se séparent et j'aurais préféré vivre une adolescence plus innocente. Peut-être que les enfants dans ce couple en seront plus "épargnés" (en tous cas, un minimum...). Courage à Mistouflette et ses enfants.

Anonyme a dit…

Je ne comprends pas l'intérêt de Pimprenelle de jeter de l'huile sur le feu d'un couple déjà bancal.
Si il n'est plus amoureux de sa femme c'est à Gnafron de lui dire, ... ou pas.
D'autre part, je trouve que tu manques de cohérence (si tu me permets cette remarque) : dans ton billet "jouet pour adulte" tu nous expliquais qu'un de tes amis se cherchait une maitresse pour ses 40 ans (qu'il a trouvé) sans que cela ne te choque. En quoi la situation est différente ?

Sparkes

ARMALITE a dit…

Les gens font bien ce qu'ils veulent, je n'ai pas matière à juger ce qui se passe à l'intérieur d'un couple qui n'est pas le mien, je me contente de rapporter des anecdotes qui m'ont été racontées (avec la permission de la personne concernée). Si j'avais été à la place de Mistouflette, j'aurais voulu que mon amie me mette au courant, moi aussi; sans quoi si javais fini par découvrir la chose je me serais sentie doublement trahie. Et si ça ne me choque pas que mon autre ami se cherche une maîtresse, c'est aussi parce que la femme avec laquelle il vit m'est super antipathique. Bref. Je trouvais juste que l'excuse invoquée dans le cas présent était particulièrement lamentable.

Anonyme a dit…

J'avoue que j'ai un peu de mal avec les gens qui se délectent (la preuve : elle te l'a raconté) des histoires certes croustillantes mais qui finalement ne génèrent que des situations conflictuelles.
Quant-à ton ami "serial tombeur", crois tu qu'il serait resté fidèle si sa compagne avait été plus sympathique ?

Bon je dis ça je dis rien ...

Bonne nuit et merci d'avoir publié mon message non politiquement correct.

Sparkes

ARMALITE a dit…

Mais pas de problème, on peut toujours discuter. Par contre, on peut aussi rapporter une anecdote non parce qu'on s'en délecte particulièrement, mais juste parce qu'elle est pertinente dans la discussion en cours. Les gens ne sont pas forcément mal intentionnés :-)

Anonyme a dit…

Quand je parlais de se délecter je ne parlais pas de toi puisque tu as justement respecté l'anonymat.

Il est vrai aussi que je ne connais pas les gens concernés autrement que par tes billets. Je ne peux donc pas vraiment me permettre de juger qui que ce soit.

Sparkes

ARMALITE a dit…

Ah mais je ne me sentais pas visée, je voulais dire que Pimprenelle avait parlé de cette histoire parce que ça allait parfaitement dans le sens de la discussion en cours, et non dans le cadre d'une séance de ragotage :-)

Louise a dit…

Je crois que j'aurais agi comme Primprenelle, je l'aurais forcé à révéler le fait puis j'aurais fini par le faire moi même par respect envers mon amie... Mais pas facile comme situation !
Enfin si il a cru que c'était un rêve... :) Jamais eu aussi bonne excuse!

stelda a dit…

je n'ose pas imaginer ses cauchemars, à celui-là...

nekkonezumi.com a dit…

Ah, la célèbre alcoolo-amnésie ! Elle frappe très souvent celle-là. Surtout les mecs. Bizarre.