jeudi 3 novembre 2011

"Street Marx"


Thierry Marx, chef étoilé qui nourrit (ha ha, ouais je suis comme ça, je fais de l'humour ravageur de bon matin) une passion pour la cuisine de rue, nous propose de le suivre dans ses voyages aux USA, en Israël, en Thaïlande et au Japon. Dans "Street Marx", chaque chapitre de ses pérégrinations est présenté à la façon d'un manga durant lequel l'auteur commente ce qu'il fait et voit. Au tout début, il donne des impressions d'ensemble sur les villes qu'il visite, avec une assez jolie plume qui restitue bien les ambiances; et à la fin, il livre ses recettes pour préparer les plats évoqués dans les pages précédentes. Voyage, cuisine et bédé mêlés, quelle idée fantastique!

Hélas, presque tout mon plaisir de lecture m'a été gâché par l'atroce manque de qualité des photos utilisées. Celles-ci ont visiblement été prises à l'aide d'un smartphone - mais, comme me l'ont fait remarquer les possesseurs de ce gadget du diable dans mon entourage, l'iPhone par exemple fait d'aussi belles photos qu'un appareil numérique. Donc, j'ignore pourquoi les clichés pris sur le vif par Mathilde de l'Ecotais ont été privés de leurs couleurs et pixellisés de la sorte. J'imagine que ce viol esthétique avait pour but de donner un genre à l'ouvrage. Malheureusement, c'est un genre raté, un genre qui fait que j'ai peiné à finir ce livre alors qu'il avait par ailleurs absolument tout pour me plaire. Je me consolerai en allant voir, la semaine prochaine lors de mon passage-éclair à Paris, l'exposition des photographes en lice pour le Festival de la Photo Culinaire 2011 que parraine Thierry Marx.

1 commentaire:

l'âne a dit…

Ah tiens, j'y jetterai un oeil ;-)