dimanche 5 février 2012

Brèves du week-end (2)


- C'est systématique: lorsque je porte chez Pêle-Mêle un sac rempli de bouquins dont je souhaite me débarrasser, le monsieur du comptoir achat les trie selon le genre tout en calculant dans sa tête et, à la fin, m'annonce: "Ca fera 30 euros". Une fois, je crois, ça a fait 31 ou 32. Du coup, je m'interroge: est-ce pile la contenance de mon sac, ou le monsieur fait-il juste semblant de compter?

- Aller faire des courses au Delhaize un samedi après-midi, ça craint. Non seulement ça pourrit le week-end avec une corvée détestable, mais il y a toujours vingt grosses minutes de queue à la caisse. Je tâcherai de m'en souvenir la prochaine fois que j'aurai du mal à me motiver pour y aller un soir de semaine.

- Pour cause de musique nulle et tonitruante, la partie de bowling prévue au Crosly samedi soir s'est changée en dernier verre au célèbre café surréaliste La Fleur En Papier Doré. Un bel endroit typiquement bruxellois, à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas déjà. Les boissons chaudes y sont servies avec une praline ornée d'un dessin représentant la fameuse fleur.

- Sur le chemin du retour, nous avons dépassé en voiture quelqu'un qui portait un matelas plié en deux sur la tête. Une vision si incongrue au premier abord que j'ai éclaté de rire - avant de réaliser que peu d'étudiants fauchés devaient déménager au milieu d'une nuit glaciale de février. Et dire que depuis 3 jours, je bassinais tout le monde avec le problème des SDF et du froid! Ma propre bêtise m'a écoeurée, et a gâché la fin de ce qui avait été une très bonne soirée jusque là. J'ai encore honte rien que d'y repenser...

- Ce matin, nous n'avons pas eu le courage d'affronter de nouveau les -7 ou -8° qu'il faisait dehors (c'est là que mes amies gruyéroises me traitent de petite joueuse, avec leurs -25° ressentis ce week-end). "Café de Flore", ce sera donc pour le week-end prochain... s'il ne sort pas de l'affiche d'ici là.

- Je kiffe notre nouvelle toile cirée rouge à pois blancs. Que nous avons reçue pliée en 32, et donc pleine de marques disgracieuses. C'est Chouchou qui s'est collé au repassage (ma religion me l'interdit), et c'est moi qui ai cherché sur Google ce que signifiait exactement le terme "pattemouille". A nous deux, on totalise pas mal de compétences, mais ni lui ni moi n'avons hérité du gène "fée du logis".

- J'ai enfin récupéré le "Granny Square Book" commandé sur Amazon et qui était arrivé à Bruxelles pendant notre semaine monpatelinoise. Dès que j'ai terminé mon écharpe au point de petites noisettes (actuellement, un peu plus de 60cm sur 135), je commence à crocheter des carrés pour mon grand oeuvre: un couvre-lit de mémé. On a les ambitions qu'on peut.

- Skype a bien travaillé ce soir. D'abord un coup de fil à mes parents. Les nouvelles ne sont pas très bonnes; mon père a dû interrompre sa chimio parce qu'un de ses paramètres sanguins était tombé trop bas. Il passe un scanner mardi et va chez son oncologue mercredi. J'essaie de ne pas flipper préventivement, mais c'est dur, très dur. Puis une heure à papoter avec O&L; non seulement j'étais ravie d'avoir de ses nouvelles et de voir qu'elle s'était remplumée un peu (merci la webcam!), mais ça m'a changé les idées.

- Pour le dîner, Chouchou fait des crêpes. Et il y a un flacon de sucre à l'abricot tout neuf dans le placard, hourra! On ne pouvait pas rêver mieux pour baptiser notre nouvelle toile cirée fraîchement repassée.

Et vous, ce week-end, c'était comment?

13 commentaires:

Isa a dit…

J'étais surprise du commentaire de Chouchou sur FB, connaissant ton aversion pour le repasses (que je partage, d'ailleurs). Maintenant, je comprends mieux :)
Je suis désolée que les nouvelles ne soient pas bonnes du côté de ton papa, mais contente d'apprendre que ton amie va mieux.

Gros gros bisous
Isa

Isa a dit…

*repassage... je crois qu'il est temps d'aller au dodo :(

funambuline a dit…

Hier j'ai bravé les -25 ressenti, habillée en jihadiste multicolore et j'ai remarqué à quel point les lunettes de soleil étaient utiles pour protéger les yeux du froid ET à quel point mon nouveau sac vert pomme s'accorde bien à ma veste fuchsia.

Après quelques courses, dans un magasin trop plein d'humains mais avec de la musique à fond et toujours mes lunettes de soleil, ça passait, j'ai rejoint une copine.

Puis j'ai passé l'après-midi à la rassurer sur sa décision d'avorter, à me libérer deux après-midi dans les jours suivants pour la réconforter dans ses rendez-vous post-assistante sociale-moralisatrice et lui faire ses courses à son retour de l'hôpital le jour fatidique.

Après toutes ses aventures, aujourd'hui j'ai passé la journée entre Skype où j'ai fait des découvertes étonnantes sur la distance entre ma langue et mes tétons et mon lit en plein soleil où j'ai avancé dans l'arrivée de l'hiver Stark. (ouééééé, biiiippp a enfin sauté le pas pour coucher avec biiiip, je ne dirai rien, promis, mais je suis ravie)

ARMALITE a dit…

J & Y?

Anonyme a dit…

"Et vous, ce week-end, c'était comment?"
*Tente "la bonne réponse"* Froid ?

Mélusine

funambuline a dit…

JON IL VA COUCHER ????

Non, je parlais de D & M.

ARMALITE a dit…

Je ne vois même pas de qui tu parles. Tu es dans quel tome?

funambuline a dit…

Le début de 3, Dae... et son "chevalier servant", j'attends ça depuis le tome 1.

ARMALITE a dit…

Aaaaaaah. Moi ce qui m'avais fait marrer c'est quand une de ses servantes prend les choses en main! Et pour le chevalier servant j'aurais utilisé J d'où ma confusion.

Cécile de Brest a dit…

Week-end de M.... aux urgences pédiatriques, on fera mieux cette semaine !

ARMALITE a dit…

Ouch. Rien de grave, j'espère.

Cécile de Brest a dit…

Apparemment non, mais les médecins ne savent pas...

ARMALITE a dit…

Cécile, comme tu le souhaitais, je ne publie pas ton commentaire. J'aurais aimé te dire quelques mots mais je n'ai pas ton adresse mail... Au minimum, moi aussi, je pense à toi et à ton garçon.