mardi 7 février 2012

Sans titre, et presque sans espoir


A l'instant où mon père m'a annoncé au téléphone qu'il avait un cancer du colon avec "une toute petite métastase dans le poumon", j'ai eu l'intuition immédiate que malgré les douleurs atroces provoquées par la tumeur primaire, c'était les tumeurs secondaires qui le tueraient. Je suis allée sur internet. J'ai lu que le pronostic des cancers du colon métastatiques d'emblée était mauvais, et depuis, la conviction ne m'a plus lâchée que mon père finirait ses jours à l'hôpital, raccordé à un respirateur artificiel. La seule chose que je me demandais vraiment, c'était: dans combien de temps?

Dix-sept mois plus tard, mon père a dû interrompre sa seconde chimio parce qu'il était trop faible, et le dernier scanner vient de révéler que le traitement était resté inopérant. Ses tumeurs ont grossi et se sont multipliées. Il voit son oncologue demain. J'imagine que celui-ci lui proposera une troisième chimio avec une composition différente, mais vraiment, il ne s'agit plus que de retarder ce qui s'annonce comme une fin inévitable, et probablement pas jolie à voir.

J'écris ce billet avec des mains qui tremblent et des yeux plein de larmes que je refuse de laisser couler de peur de ne plus pouvoir les arrêter. Le thermostat indique 21° mais je suis glacée à l'intérieur. Comment accompagne-t-on quelqu'un qu'on aime et qui voit approcher à grands pas une mort douloureuse? Je n'ai pas de réponse à cette question.

57 commentaires:

funambuline a dit…

Toutes mes pensées t'accompagnent.

Vanette a dit…

Courage... je sais et je comprends...

Nelly a dit…

Courage. Bises

Eve a dit…

Je ne sais que dire. Je suis avec toi <3

sara a dit…

Tendresse et chaleur, câlins à pleins bras.
Et pour accompagner quelqu'un qu'on aime, c'est aussi avec tendresse et chaleur, en lui offrant tout ce qu'on peut et qu'il désire, ses rêves et ses envies, sa présence et sa douceur. Et beaucoup d'antidouleurs. Enfin, je crois :-(

Céline M. a dit…

Beaucoup de courage à toi et ta famille... Je pense à vous.

Fiorile a dit…

Courage Miss, une dure épreuve se prépare mais tu ne dois pas oublier de profiter aussi de chaque moment, de faire le tri pour le garder que le meilleur... toutes mes pensées vont vers toi

Anonyme a dit…

Avec tout ton amour. Toutes mes meilleures pensées englobées de bonnes doses de courage,
Camille

Anonyme a dit…

Faute de réponse, je t'envoie toutes mes pensées pour toi et les tiens
Ness

Anonyme a dit…

Je vous souhaite à toi et toute ta famille tout le courage du monde et de la douceur pour ton Papa. Et surtout, n'hésites pas à contacter l'oncologue de ton Papa directement si tu as des questions ou besoin d'un conseil.
Gros poutous (même si l'on ne se connaît pas),
MissSparks

ARMALITE a dit…

L'oncologue ne prend même pas le temps de répondre aux questions de ses patients, je doute qu'il prenne celui de me répondre à moi.

Anonyme a dit…

Courage à toi et à tes proches.Ton père est bien entouré en tout cas.

ANNESO

Miss Sunalee a dit…

je dirais être là pour lui mais ne pas t'oublier toi-même.
Bisous, je pense à toi...

Anonyme a dit…

Hi Armalite,
Ca, ça me rend furieuse...peut-être en demandant à sa(ses) secrétaires s'il y a quelqu'un de l'équipe médicale à qui tu pourrais parler (si tu en as besoin bien sûr)? Parfois, ils ont un(e) infirmièr(e) spécialisé(e) dans le service qui est chargée de la liaison avec les familles et connaît les patients...
J'aimerai tant pouvoir t'aider d'une manière ou un autre...
MissSparks x

Anonyme a dit…

Etant passé par là, il y a bientôt 3 ans, je vais me permettre d'être un peu directive et j'espère que tu me pardonneras.
1. La mort n'est pas nécessairement douloureuse et si l'équipe médicale n'est pas capable d'entendre ça, et bien, on peut changer d'équipe. Et tu as le droit de gueuler sur le médecin de ton père si tu estimes qu'il ne répond pas aux questions. Des fois, ça suffit pour enclencher la communication, ils ont parfois tellement de boulot qu'ils en oublient d'être humains.
2. Sur la question finale, je n'ai malheureusement qu'une option : mettre un pied devant l'autre, tâcher de rester debout et faire comme tu peux.
Bon courage,
Bretonne

ARMALITE a dit…

C'est gentil. Je ne sais pas, il est peut-être débordé. Tout le monde aun cancer de nos jours. Quoi qu'il en soit, ma soeur va tenter d'accompagner mon père demain à son rendez-vous, et je ne voudrais pas être à la place du type qui refusera de lui parler ^^

ARMALITE a dit…

(La réponse ci-dessus était pour Miss Sparks.)

Bretonne, oui, j'espère que les soins palliatifs sont efficaces. J'ai du mal à y croire, je l'ai vu souffrir tellement il y a un an et demi. Nous verrons le moment venu. Merci pour ton message, ne t'excuse pas de chercher à aider.

mmarie a dit…

Je t'embrasse, Armalite.
Tu es avec ton papa, c'est l'essentiel, c'est le mieux que tu puisses faire. La douleur, je crois, peut être prise en charge par des gens dont c'est véritablement le métier. Ton travail à toi ça va être de rester debout, de ne pas oublier de prendre soin de toi, et de diffuser toute la tendresse que tu peux. Mes mots sont maladroits, pardon. Des pensées douces.

noisette a dit…

Bonsoir Armalite,
Te guider à distance me semble difficile tant la situation est délicate, fragile et sensible. Cependant toi qui n'a aucune difficulté à aller vers un livre je te donne le nom d'une auteure qui avec son vécu professionnel, ses mots et ses vérités pourrait te diriger. Une mort intime "est tres vite lu et amène à beaucoup beaucoup de réflexion qui amènent à leur tour à beaucoup de concret me semble-t-il...Voilà pour moi c'est une évidence lis Marie de Hennezel. Peut être est ce un peu tôt mais garde ce nom sous le coude... Bisous

Moi a dit…

Si tu as besoin d'une oreille attentive, d'une épaule, d'un bisou ou d'un verre de St Emilion ... I'm here !
Je ne peux malheureusement rien faire d'autre mais mes prières t'accompagnent Toi et tes proches !
Gros Bisous Nut !

Nekkonezumi a dit…

Mes mots seront maladroits, sûrement bien faibles et vides... je ne suis pas à ta place et en te lisant je comprends ma chance. Comment te réchauffer ? Je te conseillerais bien de craquer un peu maintenant parce que c'est sûrement après ce rendez-vous que ton papa aura besoin de ta force, de sentir que tu es là avec lui, comme depuis le début. Mais surtout je t'embrasse, je t'envoie des ondes aussi, plein.

ARMALITE a dit…

Miss Sparks: conformément à tes souhaits, je ne publie pas ton dernier commentaire, mais je garde ton adresse mais sous le coude.
Noisette: merci pour la recommandation bouquin, ça a l'air intéressant et j'y viendrai sans doute plus tard.
Toutes: merci pour votre bienveillance et vos gentilles pensées.

Akroma a dit…

On l'accompagne, tout simplement. Tu sais que je suis là, si tu as besoin.

Mayla a dit…

j'ai une amie qui se trouve dans la même situation que toi et je comprends très bien ce que tu peux ressentir...
La seule chose à faire dans ces cas-là c'est d'être présente pour ton père, de le chérir, de l'accompagner. Je sais qu'on se sent inutile, dépassée, mais rien que le fait d'être là aide la personne malade ne serait-ce qu'un peu.
Je t'envoie en tout cas toutes les ondes positives dont je suis capable. Courage.

kim a dit…

On l'accompagne comme on peut. Tout est différent pour chaque personne. Tant que tu es présente, que tu lui montres ton soutien d'une quelconque manière...
Sinon je rejoins un commentaire précédent quant au fait de gueuler sur un médecin. J'avais d'ailleurs vu un reportage avec une responsable de je sais plus quoi des médecins (c'était il y a longtemps, excuse mon inexactitude) qui rappelait que les médecins avaient des devoirs, notamment celui d'informer correctement (donc en sachant vulgariser) ses patients. Donc médecin-connaissances-diplômes tout ça ok mais il ne faut pas hésiter à leur rappeler que leur boulot, c'est AUSSI ça.
Toutes mes pensées sincères en tous cas...

antonia a dit…

Les mots me manquent mais sache que tu es et seras dans mes pensées pour t'accompagner sur ce chemin. J'ai lu un jour que les personnes en fin de vie avaient grand besoin de calins et de contacts physiques, et cela m'a beaucoup marquée parce que souvent la pudeur nous retient. Si tu passes par Paris, je serai là pour toi. Je t'embrasse FORT.

Camille a dit…

même si on ne se connaît pas, tes mots me touchent... je t'envoie mes pensées et un peu de chaleur, peut-être cela t'aidera-t-il.

Caroleen D a dit…

Bon courage à ton Papa, à toi, à toute ta famille.

Maerie a dit…

Que dire de plus que ce qui a été dis....je pense bien fort à toi dans cette épreuve, j'espère que ta soeur pourra franchir le barrage du médecin...et que tu trouveras TA manière de vivre cette épreuve, chacun a la sienne aucune n'est critiquable, l'important c'est d'être soi...
bon courage, des bisous.

Anonyme a dit…

Tu verras, à un moment, ce sont eux qui nous prennent par la main.
Baisers
JC

ARMALITE a dit…

Mon père n'est pas comme B. C'est une boule d'angoisse depuis toujours, il n'y a pas la plus petite goutte de sérénité ou d'acceptation en lui. Mais on verra, oui.

stupidboy a dit…

Courage <3

Allye a dit…

Bonjour,
En lisant ton billet les larmes sont venues... j'ai perdu mon frère il y an... Un cancer de l'estomac ne lui a laissé aucune chance, il avait 38 ans...
J'ai lu les commentaires et je peux te dire que les soins palliatifs sont efficaces à condition d'être toujours sur le "dos" des médecins, il ne faut jamais les lâcher...
Arme toi de courage...

Katell a dit…

Je lis ton blog tous les matins et je ne pouvais pas laisser ton message d'aujourd'hui sans te laisser quelques mots pour te dire que je pense à toi, à ta détresse et t'apporter tout mon soutien. Courage en ces moments difficiles, essayez tant que vous pouvez d'agréables moments en famille.

Cécile de Brest a dit…

Je ne sais pas quoi dire, mais mes pensées t'accompagnent.

l'âne a dit…

*hug*

Céline a dit…

Courage!

Princesse Audrey a dit…

Je pense très fort à toi. Bisous.

Sylvie a dit…

de tout coeur avec vous

Nat75 a dit…

Pleins d'ondes positives <3

Myriam, qui n'est plus une elfe fée a dit…

Je ne peux qu'imaginer ce que tu ressens. J'ai une amie qui vit la même chose en ce moment : la maladie, la distance... Je nesais jamais quoi dire ou faire dans ces cas-là. Courage.

Arielle a dit…

Je suis désolée que tu aies à vivre ça. Mes pensées t'accompagnes.

Océane a dit…

Ce sont des moments des moments difficiles, et je n'ose imaginer ce que cela fait... Bon courage à toi, ton papas, ta famille.

mimou a dit…

Toutes mes pensées!!
L'essentiel, c'est que ton papa se sente épaulé et soutenu... les mots ne sont pas indispensables dans ces cas-là.

Un Homme a dit…

Courage! J'espere que cela evoluera mieux que tu ne le redoutes...

Coco a dit…

Toutes les pensées vont vers toi et je te souhaite tout le courage dont tu auras besoin ainsi que ta famille dans ces moments difficiles.

mllelili a dit…

Te souhaite beaucoup de courage Armalite, à toi et aux tiens.
Comment on accompagne...j'ai envie de dire qu'on fait comme on peut, on est là, on essaie de sourire quand même, on continue à toucher parce que ça me semble si important et pourtant parfois on se retient, et surtout on fait passer à l'autre tout l'amour qu'on a pour lui.

Stella Polaris a dit…

Je ne peux même pas imaginer ce que tu traverses, et tout ce que je pourrais dire là-dessus me semble terriblement futile. Mais enfin voilà, pour ce que ça vaut je pense à toi, à vous...

Anonyme a dit…

Une pensée pour toi et toute ta famille, en ce moment difficile.

Une lectrice invisible mais fidèle.

Kleo a dit…

C'est redondant, mais je ne puis qu'exprimer ma sympathie dans ce moment très difficile.

Londoncam a dit…

Journée de réunion pourrie d'hier qui m'a fait manquer ce billet.
Je suis assez nulle en mots réconfortants, mais je t'envoie beaucoup de courage et de chaleur.
Tu es là pour ton père, pour ta famille. L'entourage que vous formez, l'amour que vous transmettez est quelque chose de précieux.
Comme l'ont dit les commentateurs précédents, la douleur peut être prise en charge le moment venu.
Les mots me manquent un peu aujourd'hui, je viens d'apprendre le cancer du grand frère d'une très bonne amie...
Des baisers.

zizabel a dit…

Je ne vois ce post que maintenant et je ne peux que te souhaiter Courage. Continues à l'entourer comme tu fais et à vous faire des bons souvenirs des moments passés ensemble... Je pense à toi et aux tiens!

Emilie Sunny a dit…

Hier je n'ai pas su lire l'article...

Je crois que ta présence auprès de lui est déjà quelque chose d'important...
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

La princesse a dit…

Je rattrape mon retard de lecture de blog...

Mille pensées pour toi, je suis nulle en mots réconfortants, mais je te t'envoie plein de bises et de chaleur pour toi et ton père.

Laurie a dit…

Je me joins à tous les gentils messages précédents et t'envoie à mon tour plein de bonnes ondes de réconfort !
Je pense très fort à toi et ta famille.

siobann a dit…

je viens juste de prendre connaissance de ce billet. Plein de pensées, les plus belles, pour toi, ton papa, ta famille, plein plein de belles ondes... grosses bizs

Anonyme a dit…

Moi aussi je suis de tout coeur avec toi. Même si c'est bien peu par rapport à la réalité, tu n'es pas toute seule, on pense tous à toi et à ton papa.
Sincères amitiés
Zorro