jeudi 16 février 2012

"Sempé: un peu de Paris et d'ailleurs"


Lorsque je préparais nos trois jours en amoureux à Paris, j'ai cherché des expos sympas qui pourraient nous intéresser tous les deux... et rien trouvé, à part celle sur Sempé qui se terminait la veille de notre arrivée. Comme nous aimons beaucoup ce dessinateur, j'étais assez déçue. Puis, mardi alors que nous cherchions une géocache près de l'hôtel de ville, nous avons vu les affiches qui annonçaient: "Expo prolongée jusqu'au 31 mars". J'en ai poussé des piaillements de bonheur. Le temps de nous loguer et nous foncions vers l'entrée de la rue Lobau.



Comme beaucoup d'enfants des années 70, j'ai découvert Sempé grâce à ses illustrations des aventures du Petit Nicolas, le célèbre chenapan imaginé par Goscinny. Plus tard, j'ai savouré ses dessins d'humour caractérisés par un petit côté désuet, un sens de l'observation pointu et une profonde tendresse, y compris pour des personnages en apparence fats et ridicules. Le rire provoqué par Sempé n'est jamais méchant, et l'émotion pointe souvent le bout du nez dans son travail. Admirez la façon dont, avec des traits si épurés et une quasi absence de décor, il exprime une sollicitude infinie:



L'exposition de l'hôtel de ville rassemble plus de 300 originaux, dont beaucoup d'inédits. On y retrouve tous les personnages qui ont fait le succès de Sempé, des plus connus aux plus obscurs (je ne me souvenais franchement ni de Raoul Taburin le réparateur de vélo qui ne sait pas monter à vélo, ni de Catherine Certitude la petite ballerine myope), mais aussi les couvertures qu'il a réalisées pour le magazine d'art The New Yorker. Les oeuvres sont présentées dans une salle très spacieuse et bien éclairée; c'est un bonheur de déambuler dans les allées en écoutant glousser les autres visiteurs et en songeant avec gourmandise qu'il reste encore plein d'autres dessins à découvrir.



A la sortie, une librairie temporaire permet de compléter (ou de démarrer) sa collection de livres de Sempé, soit avec des grands formats à couverture cartonnée qui coûtent dans les 30 ou 35€, soit avec des rééditions en poche à moins de 6€ pièce. Limitée par la place dans mes bagages et ma bibliothèque, j'ai opté pour la seconde version de "Saint-Tropez" et d'"Ames soeurs" (particulièrement appropriées en ce jour de Saint-Valentin). Chouchou, de son côté, s'est offert le catalogue de l'exposition. Nous sommes ressortis enchantés du long moment passé dans l'univers de cet artiste si délicat.



Exposition "Sempé: un peu de Paris et d'ailleurs"
Hôtel de ville, 75004 PARIS
Ouvert tous les jours de 10h à 19h, sauf dimanche et jours fériés
Entrée gratuite

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Ah, tiens, c'est peut-être une meilleure idée qu'une tentative de Centre Pompidou à deux néophytes ce week-end ! :)

Mélusine

zizabel a dit…

J'aime beaucoup Sempé aussi. J'ai quelques livres, je vais les ressortir! (mais à priori pas de voyage à Paris prévu d'ici le 31 mars, dommage...)

Sophie a dit…

Ah bon, ils prolongent... ;-)

Londoncam a dit…

Ils prolongent ! Alors je vais pouvoir y aller ! Youpiiiiiiiiiiiii !

J'ai une reproduction d'un dessin de Sempé à New York (un chat noir dans un appart cosy regarde les buildings par la fenêtre) qui me suit depuis toujours, un livre sur les dessins de Sempé à New York justement, je suis une fan du Petit Nicolas.
J'aime son dessin, sa tendresse, l'émotion délicate qu'il arrive à faire passer. Et son sens des couleurs aussi !

ARMALITE a dit…

L'original du dessin avec le chat est accroché au fond du couloir de la première partie de l'expo ;-)

Londoncam a dit…

Donc il faut vraiment que j'y aille...

Anne a dit…

J'adoooooore Sempé!
Ca a commencé par le petit Nicolas et les photos que tu a là sont super aussi.