dimanche 30 septembre 2012

"Downton Abbey" saison 2


(Attention, spoilers!) 

Beaucoup de gens ont été un peu déçus par cette deuxième saison de "Downton Abbey" (8 épisodes "normaux", plus un double épisode de Noël). Ce n'est pas mon cas du tout; je pense même que je l'ai préférée à la première. D'abord, parce que j'avais eu le temps de m'attacher aux personnages. Ensuite, parce que la guerre de 14-18 fournit un excellent prétexte pour bouleverser le quotidien des personnages et faire évoluer ceux-ci de manière dramatique. Les deux filles cadettes de Lord Grantham sont saisies par le besoin de se rendre utiles tandis que l'aînée, confrontée à une rivale en amour, se révèle capable de passer outre l'incroyable égoïsme qui l'avait caractérisée jusque là. A l'inverse, la sympathie suscitée par Lord Grantham, sa femme et leur cousine Isobel se trouve quelque peu ternie quand le progressisme des deux premiers atteint ses limites et que la troisième devient agaçante à force de se mêler de tout, de croire tout savoir et de vouloir tout contrôler. 

Du côté des domestiques, Thomas le valet de pied reste toujours aussi haïssable, mais son acolyte O'Brien a su tirer la leçon du tragique incident de la savonnette et s'humanise quelque peu. La pénurie de personnel provoque un défilé de nouvelles têtes à l'histoire plus ou moins intéressante: Lang, un ancien soldat traumatisé par son passage sur le front, Jane, une veuve de guerre qui va représenter la tentation pour un des hommes de la famille, et surtout Ethel, une jeune femme délurée qui paiera très cher son envie de profiter de la vie (mais personnellement, elle m'a beaucoup agacée et j'espère bien ne plus jamais la revoir). Les démêlés de Bates avec son ex-femme et sa relation avec l'adorable Anna prennent un tour dramatique qui m'a arraché quelques larmes dans l'épisode de Noël. J'ai eu plus de mal à m'émouvoir pour le "faux" couple William-Daisy. 

Non, je ne me suis pas ennuyée le moins du monde pendant cette deuxième saison. Mais elle m'a quand même posé deux gros problèmes. D'abord, les ficelles énormes dont usent les scénaristes pour résoudre les imbroglios dans lesquels ils se sont fourrés. Le paralytique remarche tout à coup, l'obstacle au mariage du couple-vedette a le bon goût de mourir de la grippe espagnole. Un peu facile, non? Ensuite, l'étrange stase temporelle dans laquelle semblent vivre les personnages. Sept ans "historiques" se sont écoulés depuis le début de la série, et personne n'a vieilli d'un poil, pas même Sybil qui est censée avoir 21 ans en 1919 et qui devait donc en avoir seulement 14 à l'époque du naufrage du Titanic! Les fiançailles de Mary avec Jorah Mormont l'infâme sir Richard s'éternisent pendant trois ans, alors que selon les critères de l'époque, on doit commencer à la considérer comme une vieille fille. Si la série continue à progresser au même rythme, il faudrait que la vie de ses personnages suive un peu le mouvement!

Malgré tout, je me réjouis de pouvoir enchaîner directement sur la saison 3 dont la diffusion a commencé mi-septembre. Et pour conclure, je n'aurai que deux mots...




5 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce sont tous les défauts que tu énumères (les GROSSES ficelles,l'invraisemblance,l'âge des personnages pas crédible du tout) qui m'ont gênée dans cette saison 2.Plus le côté démonstratif :oui,ok,les femmes commencent à avoir envie de se "libérer",l'Amûûûr est plus fort que les différences sociales (ahahah...pardon...) etc
Néanmoins malgré ces défauts qui auraient dû m'horripiler (voir "Du vent dans mes mollets" qui,côté appuyé se pose là et que j'ai détesté,perso)eh bien,cette série garde son charme et se laisse regarder avec plaisir (même si j'ai souvent levé les yeux au ciel,voire ricané,j'avoue).
J'attends la saison 3 avec impatience et j'espère que le scénario sera plus subtil et plus proche de l'esprit de la saison 1.
Dexter,Homeland,The Walking Dead,Downton Abbey...cet automne,niveau série,je ne vais plus savoir où donner de la tête!!!

ANNESO

Ladypops a dit…

J'aime vraiment beaucoup Downton Abbey. C'est une série qui repose mon esprit. Je la regarde sans vraiment me poser de question et je me laisse porter par l'affection que j'ai pour les personnages.

Les séries anglaises prennent vraiment beaucoup de soin au casting des personnages. Ils sont bons, ce ne sont pas des stars et ce ne sont pas des beautés plastiques.

Bref, j'aime et moi aussi je veux qu'on libère Bates ;) et plus vite que ça !

Biankacha a dit…

Ha ha moi aussi la présence l'infâme Richard Mormont me perturbe un peu, surtout que j'ai regardé GoT saison 1 et Downton Abbey saison 2 au même moment, j'avais l'impression qu'à tout instant Sir Richard allait revêtir cotte de mailles et épée :)

La saison 2 de Downton m'a autant plu que la première, mais en effet, les personnages semblent bloqués au même âge, et c'est très flagrant chez Sybil ! Cela s'arrange un peu dans la saion 3 cela dit, mais l'évolution des tenues vestimentaires aide aussi.

ARMALITE a dit…

Oui, dans la saison 3, Sybil fait "femme mariée"... Mais les autres ne bougent pas du tout. Même Maggie Smith, qui avait déjà l'air momifiée au début de la saison 1 et qui aurait dû tomber en poussière depuis belle lurette ^^ (Dieu sait pourtant que je suis fan de son personnages qui a systématiquement les meilleures répliques).

Anonyme a dit…

Thats why Indian Hindi papers are very popular in all
corners of India. There were also interesting garden "flowers", made from tin cut into petal shapes, bolted together on an aluminum rod, with bottle caps as the center.
There are many specialists that deal in printing press service online.

Assemble your guests in teams, set out clues and people to actually talk
to. Once you start packing with regular newspaper, 2 primary disadvantages become
quickly apparent.

My weblog ... egyptian newspapers