lundi 3 septembre 2012

"Fermeture exceptionnelle"


Photo empruntée ici

Partie en coup de vent de chez mes parents ce matin, pas pu leur dire au revoir convenablement - et en même temps, pas trop de mots pour exprimer les sentiments ambigus qui sont les miens vis-à-vis d'eux en ce moment. Même chose avec ma soeur, avec qui la conversation dans la voiture s'est bornée à "Autoroute ou pas autoroute? Sortie Balma ou sortie Roseraie?". Dans le train pourtant à l'heure pour une fois, aucun effort d'amabilité avec la vieille dame assise à côté de moi, alors que d'habitude je suis toujours la première à me lever pour aider les gens qui galèrent avec leurs bagages. Arrivée à Monpatelin juste après une averse, bitume encore luisant de pluie, frisson dans l'air, une heure de bus pour arriver chez moi. Sac à courrier déposé par la voisine devant ma porte, tout maigre; personne ne me réclame d'argent, c'est déjà ça, mais aucun colis de swap ou de bouquins Amazon, aucune box beauté, aucune carte postale pour me donner le sourire. Frigo vide; primeur "fermé exceptionnellement ce lundi 3 septembre"; bonne boulangerie et fleuriste jamais ouverts le lundi; pharmacien qui m'informe que l'ordonnance de mon traitement expire ce mois-ci alors que je ne vois ma gynéco qu'en novembre. Boulot par-dessus la tête jusqu'à, euh, la fin de l'année. Rien de grave, en somme, juste un petit coup de blues. 

4 commentaires:

Sophie a dit…

Installation d'un plan confort d'urgence. Bouffe regressive, chaussettes douces et chaudes (si tu as comme nous, la chance de vivre au pôle), film remonte -moral, amis bienveillants sur facebook et commande d'un petit plaisir coupable sur le net (livre dont on avait envie mais on hésitait encore, robes etc...) aujourd'hui, est visiblement un jour néfaste (le calendrier romain en était plein, ça leur évitait de faire plein de trucs désagréables, genre partir à la guerre), prévoir un truc sympa dans un avenir proche (comme manger avec moi :-)) et demain est un autre jour. You can do it little one.

Ladypops a dit…

J'espère qu'on arrivera à te réchauffer le coeur fin septembre ;)

ARMALITE a dit…

Sophie: vu que ma mère m'a engraissée pendant 10 jours, la bouffe régressive, ça va pas le faire, et vu que j'ai fait bien trop de shopping pendant ces mêmes dix jours, la commande sur le net ne le fera pas non plus. Mais j'ai des provisions de thé, des bouquins sympas et une couverture en polaire toute douce pour sauver ma soirée. Quant au dej', ce sera bien volontiers, je te contacte en rentrant à Bxl.

Lady Pops: je n'en doute pas une seule seconde.

nelly p a dit…

C'est décidément pas une super rentrée pour qui que ce soit... Y'a une impression générale de... Comment dire... Bof triste. C'est la morosité ambiante. Un challenge de plus à relever... Pffffffffff...