samedi 8 septembre 2012

My Thing 2




Chouchou et moi ne sommes pas mariés. Du coup, je ne sais jamais comment le présenter à mes connaissances qui le rencontrent pour la première fois:

- Mon amoureux: trop "Vanessa & Johnny" (et on sait comment leur histoire s'est terminée).
- Mon chéri: trop "soirée de l'ambassadeur".
- Mon compagnon: trop "groupe d'aventuriers de Donjons & Dragons".
- Mon partenaire: trop "joueurs de tennis en double".
- Mon copain: trop "années collège".
- Mon petit ami: trop "Anita Blake en VF" (même si moi, je n'en ai qu'un seul).
- Mon ami tout court: trop vague.
- Mon fiancé: trop pas vrai.
- Ma meilleure moitié: trop bassement flatteur.
- Ma moitié tout court: trop "orange platonicienne".
- Mon Chouchou: trop "praline enrobée de sucre à 8 milliards de calories le sachet".
- Mon Autre: trop "Lara Fabian feat. Maurane"
- Mon âme soeur: ...juste non.
- L'astre de mes jours: trop grandiloquent (et puis il ne faudrait pas qu'il prenne la grosse tête).
- L'homme de ma vie: "alors ça, tu ne pourras le dire que sur ton lit de mort", aimait à répéter mon ex. Indeed.

Si je vivais dans un pays anglophone, je dirais "my significant other" ou "my partner in crime". Là, franchement, je ne sais jamais quel terme employer. 

Et vous, lectrices qui comme moi vivez dans le péché, vous l'appelez comment, le monsieur avec lequel vous partagez un lit et des projets d'avenir? 

18 commentaires:

sagattine a dit…

Moi je me la joue adolescente, donc c'est du "mon copain" à toutes les sauces, sauf peut-être en contexte un peu sérieux où là je passe à "mon ami". En vrai on est partenaires vu qu'on est pacsés mais je trouve la formule un peu bizarre, ça fait tennis comme tu dis!

Myriam,qui n'est plus une elfe fée a dit…

Dans la même position que toi, je ne sais pas trop. En fait ça dépend à qui je parle. Le plus souvent, je le nomme par son prénom, c'est plus simple, les collegues/amis savent bien de qui je parle. Sinon je dis copain (même si je trouve qu'au bout de quelques années c'est un peu plus que ça) ou mon compagnon (je déteste pourtant!).
J'ai une collègue qui vit avec le père de ses enfant depuis 20 ans. elle dit "mon homme".
Parfois je songe à l'appeler mon "pacsé" ou mon geek voire mon gamer. Je ne pense pas que tout le monde comprendrai hélas :/

funambuline a dit…

Depuis que Boulet a tuè "mon homme", on a décidé de se marier parce que vraiment c'était trop dur.

Mais en vrai, je l'appelle par son prénom, aux autres de se faire chier à déduire le "titre" qui va avec.

Pascale a dit…

J'utilise souvent le "mon compagnon", faute de mieux, mais Chéri déteste, il a l'impression d'être un clébard (sic).
Avec les gens qui nous connaissent sans nous connaître (parents de copains d'école par exemple), j'utilise son prénom.
Souvent aussi je parle du père de mes enfants, sauf qu'on peut penser qu'on n'est plus ensemble... argh.
Bref, ben, même galère que toi.
Dans les "strictement impossible", tu peux ajouter "mon concubin" tiens!!
J'ai une copine-bloggeuse qui l'appelle son bonhomme aussi.

La princesse a dit…

Une fois sur deux, je ne calcule pas, et je dis "mon cheri" alors qu'on est mariés.

Peut être que je n'assume pas le mariage en fait ;)

Tasha a dit…

Moi ça dépend aussi du contexte: le terme le plus neutre et le plus clair à la fois est "mon compagnon" ; en mode plus détendu et amical, c'est "mon homme" ou "mon cher et tendre" voire "mon seigneur et maître" (en mode "qu'est-ce qu'on se marre" pour les deux derniers).
Il m'arrive aussi de dire "je vais consulter mon gouvernement" quand nous devons répondre conjointement à une invit ou ce genre de choses.
Il y en a un que je déteste (et que tu ne mentionnes pas), c'est "mon conjoint" : ça a un côté maçonnerie/plomberie atroce...

Alyzée a dit…

Moi je dis "l'homme", sans le "mon" devant, j'aime bien ce statut que ça lui confère ^^
Et souvent j'entends en réponse : "non mais à ton âge on appelait ça un copain, tu es trop jeune pour penser à te caser avec quelqu'un!"
Alors la conversation dégénère et je te passe la suite :)

Bises!

Ness a dit…

Je dis "mon compagnon" et lui "ma compagne" mais c'est tellement lourd et pas rigolo...
Dans des occasions moins sérieuses et moins "officielles", avec les amis d'amis par exemple, je dis "mon copain".
Il m'est arrivé de tester "celui avec qui je partage ma vie" mais j'aime pas trop l'idée de partager ma vie (indépendante et individualiste?), en plus du fait que c'est trop long à dire.
Ensuite, je le trouve tellement génial que j'en parle beaucoup (:p) et que les gens apprennent vite son prénom :D

Maerie a dit…

Après 12.5 ans ensemble, 8 ans de Pacs et un bébé depuis 10jours mon copain ça le fait pas^^, en général je dis "mon mari" (même si c'est pas vrai) c'est plus simple pour les gens^^ je dis aussi "mon compagnon" mais j'aime pas l’expression, je trouve que ça fait "chien", j'emploie aussi "mon homme" mais je trouve ça trop intime selon les personnes....j'ai testé "mon pacsouné" mais ça sonne bizarre....
bref, le sujet est vaste!
Lui il dit "ma femme" ou "ma compagne"....

Bloody Lucy a dit…

Je dis "Mon cher et tendre" sur le ton de la blague. Comme ça, pas d'embrouille !

Undo a dit…

"Mon compagnon", même si certains trouvent que ça fait trop... Trop ! :)
Note que maintenant, je vais avoir l'image de deux aventuriers dans un donjon, chaque fois que je parlerai de lui... Aie ! ^^

Nekkonezumi a dit…

Si je devais en présenter un, je dirais aussi "l'homme" je crois.

L@ure a dit…

Alors c'est drôle car moi je suis mariée, et j'ai du mal à dire " mon mari", je trouve que ce fait trop dadame ! Du coup c'est souvent son prénom, et parfois mon homme... Et très rarement mon mari ;-)

cryingwall a dit…

"L'astre de mes jours" : trop Trône de Fer, je ne sais pas si tu connais mais toujours est-il qu'avec un des peuples de cette saga de fantasy, on a droit à du "soleil de mes nuits" et "étoile de mes jours" (et quand on sait comment ça s'est fini...)

"My significant other", c'est un peu dur quand on vient de finir Insignificant Other, un roman bien cynique de Stephen McConley.

Brefouille, je varie entre copain, compagnon et conjoint (car pacsée).
Marrant, ils commencent tous par la même syllabe. J'essaie de pas me prendre la tête dessus et de dire le premier qui me vient à l'esprit.
Avant, je disais "partenaire" et "partner". Avec "partenaire", les gens ont cru que je parlais d'un sex friend et ont souri de manière gênée. Je ne l'ai appris que quelques années plus tard. Avec "partner", les gens croyaient que c'était une femme.

La question de l'appellation se pose en tout cas vraiment, au vu du nombre de gens engagés dans une relation sérieuse sans être mariés.

FraiseDesBois a dit…

Très souvent je parle de mon alter ego, ou de mon cher et tendre

l'âne a dit…

C'est le même problème pour présenter Chloé comme "ma copine", encore plus parce qu'il y a l'interprétation possible de "ma pote" :-)

ARMALITE a dit…

Tu peux toujours lui mettre la main au cul pendant que tu la présentes, histoire de lever toute ambiguïté :D

mmarie a dit…

Yeap, même interrogation récurrente.

Souvent c'est son prénom, tout simplement. Parfois "mon compagnon", même si on est d'accord que bof.
"Le père de ma fille" à l'occasion, mais il y a la connotation "il ne m'est plus rien d'autre" alors que si.

La mouflette en question, 5 ans et délicieuse quand elle ne vire pas démon, nous donne du "papa, fais un bisou à ton amoureuse", "maman, viens t'asseoir à côté de ton amoureux". J'aime bien ;-)

Parfois je me dis que "mon mec" serait cash sans circonvolutions. Sinon je peux toujours envisager "mon cohabitant légal" :-D