vendredi 1 février 2013

Que sont les mauvais garçons devenus?





Je n'ai pas la télé, je n'écoute pas la radio et je ne fréquente pas d'ados. Mais quand même, je passe pas mal de temps sur internet. Assez pour avoir remarqué l'engouement délirant suscité par Justin Bieber et les One Direction. Je n'ai jamais entendu la moindre chanson ni de l'un ni des autres; en revanche, j'ai vu passer des milliards de tweets, de photos et de déclarations d'amour lancées par des fans éperdues. Sérieusement, les filles? Ces petits minets tout lisses, à la mignonnitude si convenue et si fade? Qu'est-ce qui vous fait rêver chez eux? Qu'est-ce qui excite vos hormones toutes fraîches? C'est parce qu'ils ont l'air gentil, c'est ça? Non mais honnêtement, être émoustillée par la gentillesse, c'est un truc de trentenaire. Ca arrive après qu'on ait souffert entre les mains de quelques mauvais garçons, histoire de ne pas se réveiller un jour avec quarante piges au compteur et le sentiment de ne pas avoir vécu. 

Quand j'avais votre âge, les chanteurs qui me faisaient fantasmer, c'était Andrew Eldritch de Sisters of Mercy, avec ses longs cheveux noirs, son teint de vampire, son pantalon en cuir, ses lunettes miroir éternellement vissées sur le nez et sa voix impossiblement grave qui me résonnait direct dans la culotte; ou Axl Rose de Guns'n'Roses, avec ses longs cheveux blonds éternellement retenus par un bandana, son pantalon en cuir, ses tatouages de partout et sa façon de hurler dans le micro sur des riffs de guitare saturés. Eventuellement Morten Harket de a-Ha dans la vidéo de "Move to Memphis", quand il est torse nu avec un pantalon en cuir et qu'il agite ses longs cheveux châtains tandis que Béatrice Dalle se tortille par terre en jouant les pin-ups vulgaires. Moyennant quoi, je suis aujourd'hui en ménage avec le type le plus adorable du monde: un chauve qui chante atrocement faux et ne porte le pantalon en cuir que dans les grandes occasions. Mais j'ai le triple de votre âge. Forcément, mon cahier des charges du partenaire idéal a évolué en même temps que moi.

Je croyais que votre génération consommait du porno comme nous des dessins animés autrefois, que vous fumiez et buviez de l'alcool de plus en plus jeunes. Je ne dis pas que je trouvais ça bien: j'avais juste intégré l'idée qu'à âge égal, vous étiez largement plus délurées que nous autres les vieilles. Pourtant, de toute évidence, ce qui fait triper une fille de seize ans aujourd'hui, ce sont les vampires végétariens et les chanteurs à cheveux courts brillants de propreté qui s'habillent chez The Kooples.

Tout se perd, ma pauv'dame.

...A moins, évidemment, que les filles d'aujourd'hui soient plus mûres à seize ans que moi à trente. 





Et vous, amies lectrices dont l'adolescence est loin derrière vous: sur qui fantasmiez-vous quand vous étiez ado?

31 commentaires:

Aurélie a dit…

Tout se perd effectivement :-)
Mais bon, moi à 16 ans je bavais devant Richard Berry, est-ce pardonnable??... :-)

Malena a dit…

Moi c'était Jarvis Cocker le chanteur de Pulp.

Jean-Claude Dunyach a dit…

La différence, je pense, c'est qu'à l'époque nous aimions les mauvais garçons et les mauvaises filles parce que nous avions l'impression délicieuse qu'ils ou elles pourraient nous pervertir (et qu'on adorerait ça). Aujourd'hui, les ados aiment Justin Bieber ou les petites choses lisses et propres façon twilight parce qu'ils ont le sentiment d'en savoir assez pour les pervertir eux, si on leur en donne l'occasion...
Le phénomène est le même, la polarité s'est juste inversée.
Plein de poutous,

Ness a dit…

J'ai bien peur de ne pas être complète mais là tout de suite, ce dont je me souviens c'est Jonnhy Depp (époque 21 Jump Street) et un peu plus tard, Denzel Washington (époque Hurricane Carter que j'avais été voir au ciné avec l'école). Je ne sais pas très bien quel constat en tirer...

Aujourd'hui je suis la parfaite presque trentenaire: je suis avec un gentil pas encore chauve et on s'aime d'amour et de bisounours :p

(mais -avec une guerre de retard - je regarde Tru Blood et je bave en ce moment devant le grand corps élastique d'un vampire suédois. Sinon j'aime beaucoup Alan Rickman. Tandis que mon trentenaire pas encore chauve aimerait passer une nuit avec Dave Grohl. Je ne sais pas non plus quel constat en tirer...)

funambuline a dit…

Les boys band c'est pas nouveau... dans les années 80, je me moquais des filles qui tombaient pour ces bellâtres lisses...

Je ne pense pas que ce soit qu'on est vieille (surtout que je suis BEAUCOUP PLUS JEUNE QUE TOI, notez greffier), je pense plutôt que nous sommes largement au-dessus de la "masse" des goûts "normaux" grâce à notre fabulosité de chaque instant. Et que nous l'étions déjà adolescentes. Enfant aussi, j'en suis sûre.

Je ne vois pas d'autre explication.

Melle Mars a dit…

C'est pas nouveau ce phénomène: moi à cet âge, j'avais droit à un zillion de boys band, et ils étaient tout aussi crétins et lisses! Sur qui je fantasmais en 1998, à 13 ans? Sur Léonardo dans Titanic, et c'est bien loin d'être un mauvais garçon!

Ness a dit…

(plus sérieusement, ma boss a fait un tp avec des étudiants sur l'histoire du droit du mariage et du divorce il y a 2-3 ans et elle avait été frappée par le fait que cette jeunesse était très fleur bleue mais dans une version terriblement moralisatrice...)

La princesse a dit…

Dans les années 90, Dave Gahan de Depeche Mode et Trent Reznor de Nine Inch Nails.

(J'étais déjà branchée bling et mauvais gout : Dave Gahan en veste à sequins dans le clip de It's no good, un grand moment des années 90...)

Plus récemment, et plus jeune, j'avoue que Brandon Flowers de The Killers est franchement agréable à regarder, avec sa petite moustache. Et en plus il chante bien.

Ms Brown a dit…

Bon Jovi et secrètement (parce que tout le monde le trouvait atroce) David Bowie me fascinait.

Mais moi, celui dont je rêvais c'était Anthony Kiedis... Je voulais qu'il vienne me border... mais pas que...

Que de souvenirs !

ARMALITE a dit…

J'aime beaucoup la théorie de la polarité inversée de JCD, et beaucoup aussi celle de notre fabulosité (dixit Fun') :-D

La Princesse a dit…

J'aime beaucoup la théorie de la polarité inversée.
C'est sur qu'à 17 ans, je n'aurais pas pu faire quand chose pour pervertir Trent Reznor...

(Ness : Je suis bien d'accord pour le grand suédois blond et Alan Rickman...)

kim a dit…

C'est marrant cet article. Hier, je parlais justement avec une collègue prof de français qui me disait que maintenant, le crédo des jeunes se résumait en 3 "S": shopping, sports, sortie (selon un article lu je sais pas où). Quand tu compares à l'époque "Sex, Drugs and Rock' n' Roll"... La manière de consommer et le but a clairement changé...
Sinon moi c'était Damon Albarn, mais je viens d'avoir 30 ans :-)

Pascale a dit…

Moi c'était plutôt Mags ;-) (quoique... c'est toujours...)
Là maintenant tout de suite, Cyril, guitariste de Shaka Ponk (même que leur batteur, il est trop beauuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu!!!)(oui, ce groupe a des fans de tous âges!!)

Ann a dit…

L'un des chevalier du zodiaque (le blond avec le cygne) et le clavieriste des pet shop boys...
Je me faisais donc des délires avec un personnage de dessin animé ou un homo taciturne...mais ça va, hein ;-)

Myriam qui n'est plus une elfe fée/ Leyciaan a dit…

Ah!!! 16 ans : Kurt Cobain!!!!!!! Psters, T-shirts... Intégrale...

Je suis moi aussi assez étonée par le gout des ado d'aujourd'hui. L'autre jour ma cousine de 15 ans me décrivait un garçon qui la faisait craquer et j'ai entendu : *mode gaine hystérique* "Et il a une mèche devant comme Justin Bieber!!!!!" Jusqu'à ce moment là je pensais que le fameux Justin était une sorte de légende urbaine, un genre de gag sur internet...

Moi a dit…

Moi vers 15-16 ans c'était Patrick Swayze, Jason Donovan, Christian Slater.


Mais tu sais que ces garçons qui ont l'air propres, n'ont que l'air ^^
Ils ont quasiment tous été choppé en train de fumer (pas des clopes), boire ou de sortir avec des femmes plus agées lol

ARMALITE a dit…

Ooooh oui Christian Slater dans "Pump up the volume" et surtout "Heathers"! J'ai complètement oublié de le citer, mais je fantasmais grave aussi sur lui.
Quant à Alan Rickman, parfait exemple du moche sexy, c'est un plaisir de connaisseuse ^^

Anonyme a dit…

Marrant, deux amies discutaient hier de leurs fantasmes personnels d'acteurs, ados et maintenant. Elles ont eu la gentillesse d'essayer de m'inclure dans leur conversation. Manque de chance, je ne parviens pas à me rappeler d'avoir jamais bavé sur un acteur/chanteur *Croit les avoir légèrement désarçonnées*
Et là, du coup, à lire toutes les réactions, je ne sais pas non plus quoi en retirer sur moi-même ^^°

Mélusine

Vanette a dit…

A quelques choix de vie près, on a des tas de choses en commun... notamment Andrew Eldritch (que j'ai revu en 2005 et que j'ai trouvé extrêmement pathétique, ceci dit) ! :)

ARMALITE a dit…

Oui, je me suis laissé dire qu'il avait mal vieilli... Les beaux à 40 ou 50 ans ne sont pas les mêmes qu'à 20, et je trouve ça bien, ça répartit un peu la gloire ^^

Sophie a dit…

Sans doute par esprit de contradiction mais à 16 ans, j'écoutais Mozart et j'étais amoureuse de Paul Newman (dans "a cat on hot tin roof" ça donne mieux qu'en français...hum hum).
Je ne sais pas ce que chante Justin Bieber, je crois qu'il a fait une chanson où il dit "Baby, baby, baby" mais impossible d'identifier le reste, j'écoute Classic 21 ou des livres audio alors forcément, je rate tout cela.
Cependant, à 16 ans (et l'air d'en avoir 11), je sortais avec un fan de hard rock mais il était adorable. Aujourd'hui, j'ai le modèle chauve gentil, passionné de la bourse (entendu à la maison : elle "Quoi? tu es encore sur Boursorama??? but what is wrong with you???) et qui ne sait absolument pas qui est Robert Plant ou Peter Gabriel mais il accepte quand même de m'accompagner aux concerts...

ElanorLaBelle a dit…

Mon adolescence n'est pas si loin, mais j'ai quand même besoin du temps de la réflexion. A vrai dire je ne me souviens pas avoir particulièrement fantasmé sur un acteur ou chanteur...
Ceci étant, le type "beau gosse lisse" m'intéressait quand j'avais six/sept ans et que je rêvais au prince charmant. A dix ans, ça m'était passé: c'était en plein dans la folie Dicaprio dans Titanic, toutes mes copines en étaient dingues. Moi je le trouvais fade [sans parler de la Boys Band mania à laquelle je ne comprenais rien]. Alors l'idée de trouver sexy un mec propre sur soi, en slim et petites tennis en toile, ça me dépasse oO Même à 13 ans, moi j'aimais des mecs qui avaient l'air d'hommes, pas d'enfants/pré-ados.
Je ne suis donc pas certaine que ce soit une affaire de génération (mais bon, peut-être que je suis l'exception des filles nées à la fin des années 80)

Solaena a dit…

Chouette: une occasion de parler de beaux garçons :D

Bon ben je ne sais pas si je peux me moquer des Bieber fans: à 12-13 ans, j'étais amoureuse de Cal Cooper des Worlds Apart :)) Et avant ça, je rêvassais devant Olivier Mine que je trouvais trop beau :p

Vers 17-18 ans: j'ai rencontré mon sex symbole absolu. Gerard Butler :D Et je bave toujours autant devant :p

Je rejoins Ness pour le beau vampire Suédois, et Ms Brown pour Bon Jovi. Sauf que moi, je tripe toujours sur Bon Jovi :p

Isa a dit…

C'est marrant, en lisant ton article, je me suis fait exactement la même réflexion que Jean-Claude ! (Je ne suis pas pressée de découvrir de vivre l'adolescence de mes enfants, j'en frémis d'avance !)

Anonyme a dit…

adam levine de marron 5 en ce moment
robert redford tout le temps

mais pas le minet tout lisse avec la meche , pas possible ( di caprio non plus a l’époque du titanic là maintenant ca c'est mieux )( bieber ou one direction je ne connais que le nom et encore , leur tête ou chanson pffff)
isabelle

Cécile de Brest a dit…

Tom Selleck dans Magnum (mon dieu, je ne suis pas si vieille, si ??), bon, là, j'étais vraiment jeune.
Ensuite, il y a eu Tom Cruise et Patrick Swayze. Pas spécialement le genre mauvais garçon...
Et je trouvais Albator très beau (comment ça, ça ne compte pas parce qu'il n'existe pas), j'étais très attirée par sa balafre et son bandeau (c'est déjà plus mauvais garçon !!)

ARMALITE a dit…

Rhâââ, oui, Albator. Encore un homme à cheveux longs vêtu de cuir :-D Cela dit, plus que de fantasmer sur lui, je voulais être lui. Je veux toujours, d'ailleurs. Pirate-justicière de l'espace, comme carrière, ça claque quand même mieux que traductrice littéraire :-P

Ness a dit…

@ Ann: Comme je te comprends! dans ma toute jeune vraiment jeune adolescence, j'étais amoureuse de tous les chevaliers du zodiaque (et je ne supportais pas Athéna qui avait visiblement pour seul but dans la vie de rester allongée en geignant) et de Nicky Larson. J'étais déçue à chaque fois qu'il se ridiculisait (plus tard, j'ai lu les mangas et j'ai doucouvert le vrai Nicky larson...mais c'est une autre histoire :p)

anneso a dit…

Bof,le Prince Charmant gnangnan a toujours été à la mode chez beaucoup de jeunes filles.
Notons que le monde est de plus en plus impitoyable,le lycée et le collège,n'en parlons pas,donc elles rêvent d'hommes gentils et attentionnés,ça ne me choque pas.Jen tenais une bonne couche à 16 ans,ahem,j'étais amoureuse de Simon et Garfunkel,je fantasmais sur une partie à 3 avec eux...oui oui la grande endive moutonneuse et le nabot dégarni,hello darkness my old friend ...soupir...

Pascaline Loricourt a dit…

Moi j'ai beaucoup suivi les boys band, pour faire comme les copines surtout (ben oui il faut bien integrer une bande...enfin non...mais a cette epoque oui). Mais mes grands crush c'etait Bon Jovi pour le look et James Hetfield de Metallica pour la voix. Mais mes copines prudes les trouvaient vulgaires alors je gardait mes amours secretes (on est cons quand on est ado alors !)

dola a dit…

Je n'ai jamais été très fan ou amoureuse de vedettes même ado, en revanche pendant des années j'ai eu un poster de River Phoenix dans ma chambre, il y avait quelque chose chez lui, une sorte d'intensité qui me touchait.
J'ai grandi, décroché les posters, oublié ce jeune acteur mort d'une overdose et puis en regardant Gladiator, j'ai été fasciné par l'acteur qui jouait l'empereur Commode, Joaquin Phoenix , il reste aujourd'hui dans le top 3 des acteurs qui m'interpellent. Une présence en fin de compte.Parmi mes copines il y avaient celle qui aime les chasseurs lise

Je ne trouvais pas les boys band ou les chanteurs type Patrick Bruel très intéressants, cela n'a guère changé à vrai dire.
Robert Smith était et reste beaucoup plus fascinant même s'il est vrai qu'il n'a pas très bien vieilli.

J'ai le sentiment qu'aujourd'hui les standards de beauté sont de vrais rouleaux compresseurs, tant pour les hommes que pour les femmes, entre les chanteurs lisses et proprets et les actrices hollywoodiennes interchangeables , on s'y perd.

Sinon Albator, ah ben oui rien redire, de toute façons j'adore les cheveux longs chez les hommes.