samedi 27 avril 2013

"Mes petits plats faciles by Hana"


Un nouveau manga culinaire du scénariste qui avait signé "Le gourmet solitaire": je ne pouvais décemment pas passer à côté de cette série alléchante! Pourtant, j'ai d'abord eu beaucoup de mal à accrocher aux aventures pseudo-gastronomiques d'Hana. Cette trentenaire, qui travaille dans un kiosque à journaux et vit seule depuis que son mari a été muté dans une autre ville, est presque aussi souillon qu'une Switch girl et d'une gourmandise qui confine à la goinfrerie. Quant aux "recettes" qui font chacune l'objet d'un chapitre, ce sont généralement des impros à base de fonds de placard. Pour être honnête, j'ai failli abandonner ma lecture en cours de route. 

Mais une fois ma déconvenue initiale surmontée, j'ai commencé à m'attacher à cette héroïne sans complexes qui passe son temps à parler toute seule, apostrophe les objets de son quotidien et invente pour s'encourager des mantras assortis d'une petite danse ridicule. Peut-être parce qu'elle me ress parce qu'elle me rappelle beaucoup quelqu'un. Sa joie de vivre et de manger est contagieuse; son quotidien pourtant ultra-banal est décrit d'une telle façon que l'on a envie de s'y couler, et grâce à une excellente traduction de Yukari Maeda et Patrick Honnoré, ses monologues hilarants semblent avoir été rédigés directement en français. En refermant le tome 1 de "Mes petits plats faciles by Hana", je n'avais qu'une envie: foncer au Tagawa pour acheter une multitude d'ingrédients japonais que je mélangerais au hasard en leur faisant la conversation.

3 commentaires:

Alice a dit…

Oh, tu m'apprends quelque chose, je ne savais pas que c'était le même scénariste que pour Le Gourmet Solitaire.
J'ai lu un extrait des Plats Faciles d'Hana et y ai trouvé les mêmes défauts que tu as cités. Du coup, si le volume 1 pourrait (et c'est un conditionnel très conditionnel) être sympa, j'ai peur que ça ne tienne pas la distance.
C'est drôle, je n'arrive pas à t'imaginer comme Hana ^^

ARMALITE a dit…

Ce n'est pas du tout pour le côté bordélique car je suis au contraire assez maniaque, mais je parle constamment toute seule, y compris dans la rue, je tiens de grandes conversations avec les objets et j'improvise souvent des danses de la victoire :-D

funambuline a dit…

Tu le sais qu'il est passé sur ma "to buy" sans que je n'aie besoin de commenter, isn't it?