jeudi 4 avril 2013

"Odd apocalypse"


Toujours accompagné de la mystérieuse Annamaria, Odd Thomas séjourne chez un millionnaire vers lequel son pouvoir l'a guidé. La propriété en apparence idyllique de Roseland est le cadre d'étranges phénomènes: inopinément, le ciel y vire au jaune et se remplit de chauve-souris vampires, tandis que les bois sont envahis de créatures porcines agressives. Puis le spectre d'une femme blonde montée sur un étalon noir apparaît à notre héros et le supplie de sauver son jeune fils. Le problème, c'est qu'aucun enfant ne vit à Roseland... 

Comme d'habitude avec cette série, l'histoire en elle-même est d'un intérêt moyen. Intrigante au début, elle lasse vite avec d'épouvantables longueurs, des descriptions probablement censées étoffer l'ambiance mais tout à fait soporifiques de mon point de vue. Mais depuis le tome 2, je suis uniquement intéressée par l'évolution d'Odd Thomas, héros singulièrement attachant qui, malgré sa nature humble et paisible, se résigne peu à peu à devenir un exécuteur au service de la puissance qui lui confère ses dons. Heureusement, sa naïveté concernant les choses de la vie - il ne peut même pas se résoudre à répéter un juron - et son sens de l'humour très particulier subsistent. Odd Thomas marche sur une corde raide entre innocence et noirceur, et le lecteur prie pour qu'il ne tombe pas. Dean Koontz a annoncé qu'il conclurait sa série en deux tomes supplémentaires, et j'avoue que je suis curieuse de voir quel destin forcément pas très joyeux il réservé à son héros.

Aucun commentaire: