dimanche 23 mars 2014

52 weeks of art journaling #1-3


Entre 2003 et 2009, j'ai été une scrapbookeuse acharnée, le genre à passer 2 ou 3 commandes mensuelles de fournitures aux USA. J'avais même un blog dédié, qui s'appelait Scrapharnaüm. Si j'ai fini par abandonner complètement ce loisir créatif, ce n'était pas tant par lassitude que parce que:
- mes albums commençaient à prendre une place considérable;
- la poste belge faisait preuve d'une mauvaise volonté maximale (une fois, je n'ai pas été informée de l'arrivée d'un colis, qui est reparti à son expéditeur au bout de 15 jours, si bien que j'ai été obligée de payer une deuxième fois les $30 de frais de port; une autre fois, pour une commande de $100 essentiellement composée de papier et d'autocollants, dont la facture globale incluait $30 de frais de port, les douanes m'ont taxée sur 130€ de logiciels, soit 60€!), tandis qu'en France comme en Belgique, le choix de fournitures était à la fois restreint et hors de prix;
- mes photos préférées, je les exploitais désormais en bloguant, et créer des pages de scrapbooking en plus me semblait faire doublon.

Au bout de 2 ans, j'ai distribué les deux tiers des fournitures qui me restaient, mais je n'ai pas pu me résoudre à tout éliminer. Je me disais qu'à l'occasion, je me mettrais bien à l'art journaling, qui consiste non pas à créer des albums photos décorés, mais à tenir un carnet de pensées, d'impressions et d'inspirations à base de dessins et de collages. Et voilà que début mars, le blog A beautiful mess a mis en ligne un atelier d'art journaling: 52 suggestions illustrées, que les participants peuvent exploiter à leur propre rythme. Je me suis dit que ça ferait une bonne motivation. Et samedi, une fois débarrassée de mes obligations de boulot, je me suis attelée à la tâche. 

Comme je continue, depuis fin février, à piocher dans mes réserves au lieu d'acheter de nouvelles choses chaque fois que ça m'est possible, j'ai cherché dans mon (énorme) stock de carnets celui qui conviendrait le mieux à ce projet. Je voulais un format A5 et une reliure capable d'encaisser l'inévitable augmentation d'épaisseur en cours de travail. Mon choix a fini par se porter sur un Tout Noté rouge, avec une couverture facilement customisable et des anneaux amovibles permettant non seulement de sortir les pages pour travailler dessus individuellement, mais aussi d'en ajouter ou d'en retrancher. 

La première suggestion était "Monochrome". Par réflexe, j'ai failli opter pour du rouge, d'autant que j'en ai beaucoup dans mes fournitures. Mais depuis 2 ans environ, je me suis prise de passion pour le vert que je n'aimais pas du tout jusque là (et qui est d'ailleurs la couleur que j'ai demandée pour le swap en cours), et j'ai eu envie de sortir un peu de mes propres sentiers battus en créant une page dans ces teintes. Au final, le plus dur a été le choix du sujet. J'ai décidé de parler d'un rêve qui ne me correspond pas: celui de parcourir les USA en VW Camper. 




La deuxième suggestion était "Noir et blanc", ce qui de mon point de vue appelait un sujet grave ou un peu triste. J'ai eu envie d'une page simple pour dire que mon père me manquait. J'ai commencé par transformer en noir et blanc ma photo préférée de nous deux, mais le résultat composé de teintes de gris ne me plaisait pas. Au final, j'ai ressorti une vieille illustration d'un manuel de "Vampire:La Mascarade" pour laquelle j'avais eu un coup de coeur il y a... 20 ans. Photocopiée à l'époque, elle attendait sagement dans mon carton Inspirations que je trouve quelque chose à en faire. L'atmosphère qui s'en dégageait me semblait parfaite pour la page très sobre que j'envisageais. 




La troisième et dernière page réalisée durant cette séance avait pour thème "Assortir des motifs différents". Je m'en suis donné à coeur joie avec une perforatrice coeur et une petite liste d'envies du moment. Après avoir vainement tenté de parvenir à une composition satisfaisante dans le sens portrait, j'ai décidé de m'asseoir sur ma psychorigidité et d'opter pour la présentation paysage. 




Je suis très contente de m'être inscrite à cet atelier en ligne: c'est tout à fait le coup de pouce dont j'avais besoin pour me mettre à l'art journaling! 

(Anecdote amusante: j'ai tagué A beautiful mess dans mon Instagram d'hier pour#100happydays. 2 heures plus tard, Elsie Larson annonçait qu'elle venait de découvrir le projet et qu'elle s'y mettait prochainement. Coïncidence? Je ne pense pas.)

6 commentaires:

Isa a dit…

Je trouve ça super chouette !

Aurore a dit…

J'adore... c'est amusant pour la première année de maternelle de ma grande j'ai fait un cahier un peu comme ça, mélangeant photos, dessins, auto collant, papiers.... enfin tout ce qui était possible de coller... je n'ai pas continuer pour les autres, j'ai grand plaisir à le regarder...

Sophie a dit…

J'ai fais du scrap pendant quelques années aussi, j'ai adoré.
Puis j'ai déménagé et n'avais plus la place pour tout le matériel.
Ca fait 4 ans que tout est rangé dans les cartons et parfois, ça me manque.
Ton art journal commence bien.
J'aurai bien fais un tour sur ton blog mais c'est bloqué.
Tu devrais aimer le scrap de Shirel, ce qu'elle fait est magnifique.
Bonne journée

Sarah M a dit…

Bonjour,
Je viens régulièrement ici depuis quelques temps et j'attends avec de plus en plus de hâte les prochains articles.
J'aime beaucoup ton univers, tes listes et tes objectifs. :)
À bientôt

Anonyme a dit…

je ne connaissais pas mais trouve cela super chouette et vais fouiller un peu plus pour les idées sur le net et le "comment faire"
Emilie

ARMALITE a dit…

Bienvenue Sarah, et merci! :-)