mercredi 7 mai 2014

Le mariage oublié




Quand je descends du TGV au bout de six heures et demie de voyage, je suis une femme investie d'une mission: faire pipi. Vite. Je me dirige vers les nouvelles et très belles mais très payantes toilettes de la gare de Toulon. Je fouille mon porte-monnaie Totoro: damned, pas de monnaie, et je connais suffisamment bien les employées du Relay attenant pour savoir qu'elles refuseront de m'en faire à moins que je n'achète quelque chose.
Au-delà du portillon, j'aperçois une jeune femme aux proportions généreuses qui s'agite devant les lavabos. Je songe à l'interpeler, pensant que c'est peut-être une dame pipi, mais elle n'a pas franchement l'air de nettoyer, plutôt de s'inspecter dans la glace. Tant pis. Je vais acheter un magazinàlakon et, munie d'une précieuse pièce de 50 cents, fonce à l'intérieur des toilettes. Je viens d'ouvrir la porte d'un des box quand la voix de la jeune femme s'élève derrière moi. 
"Excusez-moi madame, vous auriez une minute?"
Je me fige avant de soupirer et de me retourner de mauvaise grâce. 
"Vous pourriez me dire si ce que je porte, ça peut aller pour un mariage? J'ai complètement oublié que j'avais ça ce soir et je ne suis pas sûre...", explique-t-elle, embarrassée. 
Je la détaille. Elle porte un top bandeau vert clair froissé qui lui comprime la poitrine et accentue sa silhouette en pomme, plus une sorte de pantalon noir molletonné trop long pour elle qui tire-bouchonne sur ses mollets, et des baskets compensées. Déjà, pour la vie de tous les jours, ce serait moche, alors pour un mariage... 
Mais la jeune femme, qui doit avoir une vingtaine d'années, semble horriblement malheureuse. Je n'ai pas envie de lui mentir; je n'ai pas non plus envie de l'enfoncer. Au fond, qu'est-ce que ça peut foutre, comment elle est habillée? On ne va pas à un mariage pour faire sensation avec sa tenue, on y va pour partager un moment important avec les nouveaux époux. Ou en tout cas, on devrait. Alors, je rassemble le peu de diplomatie dont je dispose. 
"Bah, votre pantalon est foncé, ça passe partout, ça... Et puis dans un mariage, ce n'est pas vous que tout le monde va regarder," lui dis-je avec un sourire qui se veut rassurant. 
"Oui... Peut-être... Vous devez avoir raison...," répond-elle, moyennement convaincue. 
Alors, pour détendre l'atmosphère, je lance en riant:
"Franchement, comment vous avez fait pour oublier que vous aviez un mariage?"
Elle prend un air navré.
"Ben, je travaille de nuit, je suis tout le temps fatiguée, vous savez ce que c'est..."
Et c'est mon tour de me sentir embarrassée, parce que non, je n'ai pas la moindre idée de ce que c'est de travailler de nuit et d'être fatiguée au point d'en oublier un mariage. Je m'obstine à plaisanter quand même.
"Bon, tant que ce n'est pas le vôtre, ça peut encore passer". 
La jeune femme glousse un peu. 
"Ne vous en faites pas, ça va aller, lui dis-je avant de battre précipitamment en retraite à l'intérieur du box. 
Quand je ressors délestée du demi-litre de thé bu depuis le matin, la jeune femme est encore en train de s'examiner sous toutes les coutures en essayant vainement de s'arranger un peu. 
J'espère qu'elle aura réussi à s'amuser quand même. 

4 commentaires:

anneso a dit…

Cela dit,je ne sais pas s'il y a un vrai Bon Goût Universel et des gens qui le détiennent.Et heureusement car j'aime autant voir des gens habillés avec des fringues bariolées (ce que je n'aime pas,perso),des habits plus classiques avec du noir ou du bleu marine,style "bobo" ou "couvent des Oiseaux",des vêtements grunges etc etc bref: de la variété.
Ce que je trouve joli sera moche pour un autre.

ARMALITE a dit…

En l'occurrence il ne s'agissait pas du tout d'une question de goût ou de mode... Ses habits n'étaient pas à sa taille et ne correspondaient pas à sa silhouette.

titite a dit…

un peu surréaliste cette scène...
et en même temps un peu triste pour cette jeune femme...

shermane a dit…

Qu'importe, ce n'est pas son mariage :)
J'ai posé une fois la question, la réponse a été honnête, j'ai passé la soirée à me triturer les fringues dans tous les sens.