mercredi 21 mai 2014

Les super filles du tram




Ca faisait déjà plusieurs années que j'entendais parler des burgers des Super filles du tram sans avoir eu l'occasion de les tester. Omission réparée hier midi alors que je cherchais justement un endroit sympa où déjeuner aux abords de la place Flagey. 




La première chose qui frappe quand on entre, juste après le joli paillasson sur lequel je me suis empressée de photographier mes pieds, ce sont les peintures murales exubérantes qui m'ont rappelé celles de chez Houtsiplou. La deuxième chose qui frappe, c'est l'odeur de graillon en provenance de la cuisine ouverte qui flotte dans toute la salle malgré la porte et les fenêtres grandes ouvertes, ainsi que l'affluence très modeste à cette heure-là. Je n'ose imaginer ce que ça doit être les samedi soirs d'hiver quand le restaurant est bondé... (Le jour de ma visite, malgré tout, ça restait très supportable.)





La carte propose essentiellement des burgers préparés à base de viande de boeuf bio, de poulet ou de saumon. Mais on note aussi la présence de deux compositions végétariennes ainsi que de tartines, de salades, d'un tartare et de quelques suggestions sur ardoise.  Mon estomac remportant la guerre contre ma tête, j'opte pour un Gudule (steak + gorgonzola + noisettes + confit d'oignons + roquette). En l'absence de jus de fruits bio, je choisis de l'accompagner d'une limonade San Pellegrino. 





Le burger, bien que malheureusement impossible à manger avec les mains comme tous ses confrères à la garniture trop généreuse, se révèle tout à fait délicieux, avec une viande fondante, un fromage crémeux et fort en goût, une salade bien fraîche et un confit d'oignons savoureux, tous les éléments se mélangeant en bouche à la perfection. Le bun n'est pas mal non plus, ni trop épais ni trop sucré et légèrement toasté. Les frites maison, servies en si grande quantité que je n'arrive pas à les finir, ne sont pas les meilleures que j'ai mangées en Belgique mais restent très correctes. Et l'ensemble est servi avec le sourire, ce qui le rend toujours bien plus digeste! Quant à l'addition, je la trouve plus que raisonnable pour Bruxelles: 12€ le burger et 2,30€ le soda. 






Avant de partir et sur recommandation de la charmante serveuse, je descends faire un tour aux toilettes, qui sont tapissées de petits mots et valent effectivement le coup d'oeil. Si jamais vous passez par Les super filles du tram dans les jours à venir, peut-être repèrerez-vous celui que j'ai laissé? 

Les super filles du tram
Rue Lesbroussart 22
1050 Bruxelles

3 commentaires:

Sunalee a dit…

J'y ai été, j'ai bien mangé (un tartare de boeuf) mais l'odeur de graillon m'a vraiment dérangée. Comme en plus c'était encore l'hiver, pas moyen d'aérer un peu et mes vêtements puaient après. Et quand le resto est rempli, le bruit devient vraiment assourdissant. Bref, j'en suis ressortie avec nausée et migraine, ce qui n'était pas le but.

Céline a dit…

Je viens de tomber ici tout à fait par hasard (oui pendant mes heures perdues je vais de blog en blog) et c’est une jolie surprise ! Ton blog est très sympa.

Je viens tout juste de créer le mien et de le mettre en ligne il y a quelques jours, si tu as un petit peu de temps tu peux passer y faire un tour me donner ton avis :)

Bisous et bonne continuation !

http://www.linehogsark.fr/

elmaya a dit…

Je ne risque pas d'y aller, mais la recette du burger me fait saliver...

(Quand même, ils n'ont pas de hotte ? C'est bizarre...)