mercredi 7 mai 2014

L'étoffe dont on fait les maîtres du monde


Quand je dis que je me considère comme introvertie, la plupart des gens de mon entourage ouvrent des yeux ronds. C'est vrai que je suis bavarde, sûre de moi, et que je n'ai pas du tout peur de prendre la parole en public ou devant une caméra. Mais la compagnie des autres vide mes batteries, et c'est dans la solitude que je les recharge. Toute activité sociale me demande un effort d'adaptation continu; au bout de quelques heures, je n'ai plus qu'une envie: rentrer chez moi, retrouver le silence, entendre de nouveau mes pensées, ne plus craindre de dire un truc blessant ou inapproprié. Ca ne signifie pas que je n'ai jamais besoin de compagnie, et que je n'apprécie pas de côtoyer certaines personnes; ça signifie juste que ma sociabilité est l'exception, non la règle. 

L'autre soir, j'ai fait un énième test de personnalité inspiré du Myers Briggs et obtenu le résultat suivant:

Le penseur dynamique est une personne sûre et indépendante. Il rayonne d'enthousiasme et d'énergie. Il poursuit ses objectifs activement et énergiquement. Il aime les nouveaux défis par-dessus tout. Ce type de personnalité est propre d'un leader né, compétent, énergique et responsable. Il a l'œil pour les erreurs et il peut critiquer sans pitié s'il voit que le succès d'un projet est en danger. S'il perturbe quelqu'un en le faisant, il s'en moque. Il est par contre toujours ouvert à des arguments objectifs. Il adore les discussions, il a le sens de la répartie et il est excellent pour convaincre et encourager les autres. 

Comme il est très sociable, le penseur dynamique adore avoir un tas d'amis autour de lui, de préférence ceux qui partagent ses intérêts et avec qui il peut discuter de thèmes en tout genre. Il est très direct mais jamais de façon malhonnête. Pour celui qui est prêt à tolérer quelqu'un qui parle toujours avec franchise, il sera un ami loyal et un ferme conseiller. Tout ce qui est nouveau et inconnu stimule et éveille la curiosité du penseur dynamique. Par contre, les règles, la routine et les choses traditionnelles éveillent sa résistance. Si quelque chose ne va pas comme il le veut, il réagira de façon un peu entêtée et obstinée.

Le penseur dynamique attend beaucoup de lui-même et des autres. Pas facile pour celui qui ne rentre pas dans son cadre. Il paraît parfois sévère par sa franchise. Il sera aussi difficile pour le partenaire et la famille du penseur dynamique de le satisfaire. Il sait exactement ce qu'il veut et le compromis est inconcevable pour lui. Ceux qui veulent un partenaire penseur dynamique doivent avoir une forte personnalité et indépendance, et une confiance en eux suffisante pour offrir un certain type de résistance à cette personnalité dominante. Normalement, pour le penseur dynamique le partenaire n'a qu'une place secondaire, après le travail. Il aime par contre avoir quelqu'un à ses côtés qui connecte avec lui intellectuellement, avec qui il puisse avoir des objectifs communs et d'intéressantes conversations pendant toute la nuit; d'ordre pratique de préférence, vu que le sentimentalisme et l'idylle ne sont pas son fort.

"C'est tout moi, ai-je dit à Chouchou, à un gros détail près: je ne suis pas du tout sociable. Du coup, pour le potentiel de leader, on repassera. C'est pas encore demain que je deviens maître du monde."

"Tu confonds manager et leader, m'a répondu Chouchou, imperturbable. Le manager a besoin d'être sociable parce qu'il gère les gens au quotidien. Le leader se contente de les inspirer de loin. On peut très bien être un leader sociopathe. Prends Steve Jobs par exemple. Ou Mark Zuckerberg. Brillants, charismatiques mais, euh... hautains."

"Des gens désagréables, quoi."

"C'est ça."

Du coup, si j'arrive à accoucher d'un concept génial un de ces quatre, j'ai ma chance.

Carnet en vente ici

2 commentaires:

Fileuse a dit…

J'ai fait le test, je suis une idéaliste conciliante ! Chose rare, le profil me décrit exactement c'est étonnant !

shermane a dit…

Pas évident, de choisir entre toutes ces affirmations (mal traduites) ^^
Je suis une réaliste fiable. Ca paraît un peu fade, mais c'est plutôt juste, à part que je suis plus fantaisiste que la description le dit.