samedi 31 mai 2014

May victory log


Photo empruntée sur le site PetiteLouise


Administratif:
- Compta pro d'avril
- Changement d'adresse mail principale
- Etablissement d'une liste de tous les ouvrages que j'ai traduits (hors jeux de rôles)
- Prise de renseignements en vue de changer de régime d'imposition l'an prochain

Blog:
- 1 article en grande Une de HelloCoton, 6 autres en petite Une
- Concours "Les quinze premières vies d'Harry August"
- Lancement d'un swap thé
- Mise en ligne d'une page vide-dressing

Culture:
- 18 livres lus (8 romans, 8 bédés, 1 manuel de développement personnel, 1 bouquin de déco)
- 1 film vu au cinéma: "X-Men: Days of future past", et 1 à la maison: "The prestige"
- Festival des Imaginales à Epinal; dédicaces d'Alice Scarling, Karim Berrouka, Fabrice Colin et Christopher Priest
- Festival Retrorama à Bruxelles

Geocaching:
- 7 caches trouvées: 4 à Maastricht, 2 à Knokke, 1 à Gand 
Santé:
- Visite annuelle de contrôle chez la dermato + brûlage à l'azote d'une tache brune que j'avais sur la pommette gauche

Sport:
- 3 séances de piscine

Divers:
- 1 séance de réflexologie plantaire au Serendip Spa
- Arrêt de mon abonnement à la Thé Box
- Rédaction d'un document pour aider mes collègues payés en droits d'auteur à choisir entre le BNC et le régime des salaires et traitements

J'avais prévu de ne travailler sur aucune traduction en mai pour me laisser le temps, d'une part d'entreprendre diverses démarches afférentes à mon activité actuelle, d'autre part, de commencer à développer une voire deux activités annexes. Si j'ai bien gazé en ce qui concerne la première moitié, je n'ai quasiment rien foutu par rapport à la seconde. J'ai été bloquée à la fois par l'ampleur de la tâche, bien supérieure à ce que j'avais escompté, et par mes doutes rampants quant à la légitimité de mes projets. Je pensais que si je n'avais rien d'autre à faire, je m'y collerais forcément, mais c'était sous-estimer la fourberie de ma procrastinatrice intérieure (ou l'intensité de ma résistance au changement). Je me suis fixé une deadline en septembre pour la révélation d'au moins un de mes deux projets. Si je ne veux pas être obligée de la reporter, je vais devoir m'y prendre autrement - et j'ai déjà ma petite idée sur la méthode. On en reparle après-demain. 

Un mois où j'ai passé une moitié de mon temps à me colleter avec des corvées administratives, et l'autre moitié à profiter au maximum du printemps.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

*Songe que l'affiche ferait un merveilleux mantra au dessus de son bureau*

Mélusine

shermane a dit…

Je passe juste pour te souhaiter bon courage et bonne diversification.