mercredi 25 juin 2014

"Les gens heureux lisent et boivent du café"


Exceptionnellement, aujourd'hui, je n'avais rien emporté à lire dans le train. Je suis donc passée au Relay de la gare où, moyennant une poignée d'euros, j'ai acheté un roman de littérature populaire qui avait connu un joli succès l'an dernier. Je me disais que même si ça n'était pas inoubliable, ça me ferait sans doute passer un bon moment. Grosse erreur. "Les gens heureux lisent et boivent du café" restera certainement dans mes annales personnelles comme le plus mauvais bouquin qui me sera passé entre mes mains en 2014. Avec le même sujet (une femme en deuil qui reprend goût à la vie et à l'amour en Irlande), quelqu'un comme Maeve Binchy aurait pondu un roman-doudou plein de chaleur humaine, de personnages bienveillants dont on a envie de se faire des amis; elle aurait su créer une atmosphère délicieusement gaélique et faire habilement cheminer son héroïne de la douleur à l'espoir retrouvé. Là, c'est atroce. Entre une héroïne insipide, un héros antipathique au possible et des personnages secondaires archi-caricaturaux, pas un seul protagoniste attachant ou même vaguement crédible. De l'Irlande, on saura juste que les gens y sont très directs, que la météo change en un clin d'oeil et que dans les pubs, on paie les consommations à la commande. Les dialogues sonnent faux; l'histoire est archi-prévisible et le style d'une platitude effarante. Bref, on n'y croit pas une seconde et on s'emmerde copieusement. Ne vous infligez pas ça.

7 commentaires:

Cécile de Brest a dit…

Je l'ai eu en main la semaine dernière mais je ne l'ai pas pris, j'ai préféré La vérité sur l'affaire Harry Quebert, que je n'ai pas encore commencé, je crois que je vais le garder pour mes vacances, en espérant ne pas me tromper !

ARMALITE a dit…

Harru Québert a beaucoup de qualités et aussi un certain nombre de gros défauts, n'empêche qu'il m'a tenue en haleine jusqu'au bout et que je le recommanderais 1000 fois plus volontiers!

ElanorLaBelle a dit…

Je suis passée dans une librairie-presse la semaine dernière et dans une idée à peu près similaire à la tienne, je l'ai acheté. S'il est effectivement oubliable, je l'ai trouvé très agaçant et je n'ai pas passé un bon moment.

Frédérique a dit…

Enfin un commentaire qui se rapproche de ce que j'ai ressenti a la lecture de ce roman qui m'a pas mal déprimé en plus. Par contre ma fille, ma sœur et ma mère on adoré. Vu le succès elles ne sont pas les seules. Va comprendre ! C'est comme pour Guillaume Musso et Marc Levy. Je suis allergique. Dès que c'est cousu de fil blanc je ne vois plus que les grosses ficelles.

elmaya a dit…

J'ai hésité il y a peu, je l'ai feuilleté (ouf) et reposé très vite, pas convaincue du tout par ce que j'y avais vu... (Et puis, bon , pour moi les gens heureux boivent plutôt du thé ! ^^)

J'aime bien Maeve Binchy, en revanche, c'est très bien pour les vacances !

Cécile de Brest a dit…

Merci, je suis rassurée pour Harry Québert, je déteste n'avoir rien à lire pendant mes vacances !

Katell a dit…

Dans une papeterie/librairie/presse à Cabourg, je voulais m'acheter quelques livres, je prends ce livre car le titre m'attirait, lis la quatrième de couverture, le repose. Ensuite, je continue de regarder les autres livres et là, la vendeuse me donne un conseil en me disant qu'elle avait beaucoup aimé "Les gens heureux lisent et boivent du café". Alors je l'écoute. Je l'ai lu et c'est clair que moi, je ne le conseillerai pas. C'est sûr, il se lit facilement mais je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages et rien n'est surprenant... Je vais passer au roman "Les liens sacrés du mariage" de J. Courtney Sullivan en espérant passer un meilleur moment en compagnie de ce livre.