samedi 16 août 2014

Un week-end ultra-matelassé




Plus de yu zi hua cha, et impossible d'aller en chercher avant le week-end prochain = grosse grosse lose du matin; après "le vendredi férié de merde où tu as dû annuler la visite d'un couple d'amis pas vus depuis 2 ans pour pouvoir bosser à la place", aujourd'hui, "le samedi après-midi où tu dois te traîner chez Ikea pour acheter un nouveau matelas"; il est pas un peu grand, ce minivan, pour un matelas en 140 roulé, 3 verres et 1 tapis de bain?; Chouchou a insidieusement rapté une carotte et un brocoli en peluche au rayon enfants et se balade avec dans le magasin en chantonnant "les légumes sont nos amis, il faut les aimer aussi"; les tapis de bain ne conviennent pas, le modèle de verre dont on a cassé 3 exemplaires sur 6 n'existe plus, et on n'arrive pas à se mettre d'accord sur le matelas qu'on veut: Chouchou aime le Matrand en latex ultra-ferme, mais celui-ci refuse d'accommoder mon majestueux séant quand je suis allongée sur le dos; finalement, ce sera le Myrbacka en mousse ferme mais moelleux sur le dessus; ah, il y a un rayon papeterie, c'est Gasparde qui va être contente; d'ailleurs, je pourrais prendre un joli carnet à illustration rétro pour compléter le jeu de cartes Tim Burton que je compte offrir à Manue; résister à l'envie d'assassiner sauvagement tous les gens qui glandent dans les allées en bloquant le passage avec leur chariot alors que je veux juste SORTIR D'ICI BORDEL; le Myrbacka en mousse ferme mais moelleux sur le dessus n'est pas présenté roulé mais à plat, et il est trop long pour rentrer dans notre minivan Cambio; vous avez déjà essayé de plier en deux un matelas de 20 cm d'épaisseur pour le faire tenir à l'arrière d'un minivan trop petit? je vous le recommande chaudement si vous souhaitez produire un effet sauna dans les vêtements d'automne que vous avez dû enfiler un 16 août pour cause de météo novembresque; après vingt bonnes minutes d'efforts et les malédictions successives de trois autres clients qui espéraient récupérer notre place de parking, nous quittons enfin Ikea; après ça, la montée de nos deux étages par un escalier abrupt et étroit nous semble presque trop facile; miracle: la première tenue que j'essaie pour aller à l'anniversaire de Manue est la bonne; profitons-en pour faire quelques photos avant de rejoindre le Grenier d'Elvire; la reine de la soirée rayonne dans la robe "Titanic" confectionnée de ses blanches mains, ça fait plaisir à voir; tous ces gens en costume qui dînent sous une maquette de l'USS Entreprise accrochée au plafond, c'est assez rigolo; le mojito du resto est juste passable: pour l'instant, celui du Berger reste le meilleur que j'aie goûté sur Bruxelles, suivi de près par celui de l'Amour Fou; en revanche, mes pâtes fourrées à la ricotta et aux cèpes sont très bonnes; rentrée à la maison, tester la tisane de bambou achetée à Paris le mois dernier: ce n'est pas mauvais, et au moins ça ne m'empêchera pas de dormir.




Un homme nu qui vous prépare des oeufs à la coque et des tartines, c'est quand même le meilleur moyen d'entamer un dimanche d'automne; Allemersch ET Vatel sont fermés en août: clairement, ils n'ont aucune considération pour les besoins pâtissiers de leur clientèle; choisir son vin en fonction de l'étiquette comme on choisit un livre en fonction de sa couverture; oh, les jolis dahlias! à 5€ les 10, ce serait dommage de s'en priver; je n'ai pas eu envie d'aller à la piscine mardi quand je pouvais, et je n'en ai pas envie non plus aujourd'hui: je sens que la seconde moitié de mon abonnement annuel à la salle de gym ne va pas me servir beaucoup; ranger les placards de la cuisine en me trémoussant sur "I love rock'n'roll", alors que je suis perchée sur le bord de l'évier en collants de nylon: vraie bonne idée ou catastrophe en devenir?; 4mn au micro-ondes, c'est beaucoup trop pour réchauffer une part de gratin de courgettes; ah zut: les représentations du Cirque Plume à La Villette sont en placement libre, je déteste ça; le nouveau matelas est en place, je suis très curieuse de voir si ça fera une différence dans la qualité de notre sommeil (et l'âge ressenti au réveil!); nettoyons la housse de l'ancien matelas à 60° avant de le donner; tiens, dans mon nouveau cahier de compta, il y a une colonne spécifique pour la CSG déductible, mais comme j'ai fait la première moitié de l'année sans, je ne vais pas commencer à l'utiliser maintenant sinon ça foutra ma récap' annuelle en l'air; Chouchou a réussi à obtenir de ma mère qu'elle lui fasse suivre un colis à Bruxelles alors que moi, je n'y suis jamais arrivée: clairement, être capable de réparer un ordinateur possède tout un tas d'avantages secondaires; damned, les collants LiliGambettes turquoise ne me vont pas du tout; "attention en arrivant chez nous, il y a une demi-crotte de chien devant l'entrée, et l'autre moitié sur le paillasson intérieur"; La Coquette était une bonne pioche, et les burgers végétariens betterave-feta de Mareike enchantent nos estomacs; "les histoires d'amour, ça me fait cauchemarder pendant des jours", avoue Luvan; ...comment ça, demain il faut se lever tôt pour bosser?


AVIS AUX BRUXELLOIS(ES): Nous donnons notre ancien matelas. Acheté chez Ikea il y a 5 ans (il est garanti 25 ans). Modèle Sultan Engenes, mi-ferme, en 140 x 200 x 18. A venir chercher à Ixelles. Si vous-même ou quelqu'un de votre entourage êtes intéressés, contactez-moi par mail avant la fin de la semaine. 

1 commentaire:

Vanette a dit…

Ces légumes-là sont les meilleurs amis des Bad Gnomes... ils ont toute la panoplie, de la parure de lit au légume géant. Avoir des gnomes, quand on n'a pas de grand barbu enfantin, c'est pratique pour assouvir sa soif (enfin, MA soif) de trucs ikéesques.
Sinon, si besoin d'aide pour assassiner les gens qui stagnent dans les allées, c'est ok pour moi... :)