vendredi 20 novembre 2015

Comme dans une chanson de Renaud




Cet après-midi, je suis allée faire quelques courses pour mon swap dans le centre de Bruxelles. Les rues grouillaient de flics en gilet pare-balles, de militaires Famas à la main au milieu des chalets de Noël et des dorures des galeries Royales. Ca m'a laissé un goût amer dans la bouche. Je me suis offert une tarte au citron meringuée chez Méert; elle était très bonne mais à peine terminée, j'ai eu une violente envie de la vomir. 

On ne peut pas dire qu'elle aura été transcendante, cette année 2015. Commencée par les exécutions chez Charlie Hebdo, terminée par le massacre du Bataclan. Entre les deux, la mort de Yal, ma mère qui déraille de plus en plus, un éloignement grandissant avec ma famille, le boulot qui se raréfie, les voyages auxquels il faut renoncer, l'incertitude grandissante de l'avenir, l'impression que mes projets ne se réaliseront jamais. Tout cela actuellement amplifié par l'arrivée de la mauvaise saison et la perspective de fêtes où je serai clouée à Bruxelles et devrai bosser deux fois plus que d'habitude. 

Je ne suis pas du genre à baisser les bras ni à voir le verre à moitié vide, mais la lassitude me gagne peu à peu. Je ne deviens pas tant zen que résignée à ce que désormais, les choses ne fassent qu'empirer - les gens par disparaître, ma situation matérielle par se dégrader, le climat européen par devenir de plus en plus violent et instable. 

Je suis fatiguée.

13 commentaires:

Anonyme a dit…

*Câlins* <3

Ps. Je crois toujours, très fort, que l'équilibre se refait, que le beaucoup de mauvaises choses se compensera, à un moment ou un autre, d'une manière ou d'une autre, par un beaucoup de bonnes.

Mélusine

ARMALITE a dit…

En effet. En sciences sociales, on appelle ça le retour à la moyenne. Et dans le langage du commun des mortels, on dit "ça aussi, ça passera" ^_^

Ladypops a dit…

Je suis dans cet état depuis quelques mois maintenant et je me bats, pour sourire tous les jours. Et je me renferme petit à petit...
Je t'envoies pleins de bisous de Marmotte <3

Bunny Solaena a dit…

Il doit y avoir quelques choses dans l'air car ça fait un moment que je flirte avec la déprime. Envie de rien, chialer pour rien, m'énerver pour rien.
J'essaie de ne pas sombrer du côté obscur mais c'est pas simple. Le weekend dernier devait être mon premier weekend glandouille devant la TV depuis longtemps...c'était loupé vu l'actualité.

Je crois que je vais me mettre à fumer des pétards ^^ (ironique bien entendu)

Lorelei a dit…

ça ne changera probablement rien mais je te fais des gros bisous <3

The last but not least a dit…

En parcourant ton blog, je me dis "cette nana a l'air d'avoir une vie géniale, elle est curieuse de tout, ça doit être cool de l'avoir comme copine". Courage <3

ARMALITE a dit…

Oui alors pour ce qui est de la coolitude de m'avoir comme amie, disons que les avis sont partagés :-D

Gasparde a dit…

Si, je confirme, c'est une copine très cool. Bon, des fois, elle renverse un peu les cocktails :D, mais elle vaut le détour.

Et ce matin, je déprime, mais grave. Va falloir se trouver comme des grands les occasions de sourire, parce que faudra pas compter sur l'extérieur pour nous les offrir.

antonia a dit…

Le moral dans les chaussettes aussi. J'ai perdu des proches à Charlie Hebdo et les attentats de la semaine dernière ont rouvert bien des blessures...

Sinon, pour info, et même si ça ne change pas grand chose, l'armée belge n'a pas de famas mais des scar.

J'ai entendu très tôt ce matin la fermeture du métro à Bruxelles, aussi je te souhaite un week end au chaud et en amoureux. Faites attention à vous.

Je t'embrasse.

Ocilia a dit…

Je sais qu'on ne se connait pas, mais je me dis que ça se fait quand même, de t'envoyer des bisous, dans ce cas là, non ?

ARMALITE a dit…

Oh les bisous c'est universellement bon à prendre, merci!

Lylou a dit…

Bonjour Armalite,
On dit que l'argent ne fait pas le bonheur mais quand on commence à en manquer cela devient une source d'angoisse.
Voir c'est parent viellir, c'est une réalité difficile à accepter d'autant plus que parfois on faire les yeux On se revoit petite fille à côté d'une maman fraîche et pimpante On voudrait arrêter le temps Qu'elle soit éternel mais on ne peut rien faire contre le temps qui passe.

Lylou

Sabine a dit…

Oui, tout ça va arriver. Mais en même temps, tu continueras de faire de belles rencontres, des voyages, tu sauras trouver ton bonheur… Et j'espère sincèrement que le monde va être débarrassé de Daech. L'Europe bien sûr, mais le Moyen-Orient et l'Afrique aussi (surtout eux). Je veux qu'on parle du Nigéria pour Nollywood et de l'Afrique pour la New Einstein Initiative, pas juste à cause de barbares.
Courage. Merci pour tout ce que tu donnes sur ton blog, ta sincérité, tellement de beaux livres à découvrir, de bons moments de vie. Gros bisous virtuels de lectrice-qui-ne-te-connaît-pas-dans-la-vraie-vie aussi.