lundi 9 novembre 2015

"Facéties de chats"


"Facéties de chat" rassemble quinze portraits de félins domestiques, toujours sous la forme suivante: un médaillon de présentation, un poème relatant une anecdote humoristique et un dessin illustrant cette dernière - plus, à la fin, une mini-encyclopédie des races présentées. J'avais très, très envie d'aimer cet ouvrage et de le recommander comme cadeau de Noël pour les amateurs de chats et de bédé. Malheureusement, il m'a déçue de bout en bout. D'abord, on a fini de le feuilleter en dix minutes à peine - pour 14,95€, c'est tout de même un peu léger. Ensuite, les poèmes sont atroces, absolument pas maîtrisés dans la forme, avec des vers inégaux, des rimes pauvres et souvent forcées, plus quelques tournures qui font saigner les yeux ("tandis que leur maître commença à les shampouiner", sérieusement?). Enfin, Benjamin Lacombe dont j'adore le travail livre ici des illustrations que je trouve complètement dépourvues d'inspiration et d'intérêt. Pour moi, malgré une jolie couverture et un concept alléchant, c'est un ratage total.

3 commentaires:

Miss Mary Ann a dit…

J'ai aussi foncé l'acheter car j'adore BL mais j'ai bien été surprise en découvrant le peu de contenu... Près de 15, euros pour une lecture matinale de 10 min, thé et tartine inclus... Ca me reste là, comme dirait l'autre... J'espère que celui de Guillaume BIANCO chez Metamorphose(s?) sera plus consistant.

Sophie a dit…

Je n'ai pas eu l'occasion de consulter celui-là, mais il me semble être le pendant félin de celui qui était autrefois paru chez Max Milo, et avec le même auteur, "Destins de chiens".

Une petite récréation dans une œuvre plus dense. Ou peut-être le signe que - et l'exemple de Dautremer partout tout le temps était déjà criant en soi - le talent de Benjamin Lacombe ne devrait peut-être pas se conjuguer sous toutes les formes (papeterie, posters, "livre parfait pour Noël parce que ni trop ci ni tro ça" and co)et dans toutes les maisons d'éditions.

Un éditeur solidement installé, ça ne devrait jamais hésiter à dire à l'auteur ou au dessinateur, même chouchou, même au risque de le vexer : "Tu es capable de mieux. Reparlons-en avec un autre essai."

Aramina a dit…

Merci pour cet article. En voyant la couverture je me suis dit "il est pour moi, il est pour moi !" mais en te lisant je crois que je vais économiser un achat inutile !