dimanche 15 novembre 2015

Je refuse




Je refuse de laisser ma colère (qui est grande) prendre le pas sur ma tristesse (qui est immense). 

Je refuse de prêter l'oreille aux commentaires nauséabonds des cadres du FN et des fachos de tout poil qui se sont empressés de récupérer l'événement alors que les corps des victimes n'avaient même pas encore refroidi. 

Je refuse de considérer que les réfugiés font partie du problème: bien avant les Parisiens, ils ont été les victimes de ces fous sanguinaires, chaque jour pendant des années, au point de finir par braver tous les dangers pour quitter leur pays.

Je refuse de jouer le jeu de l'EI en sombrant dans une haine qui corrobore leur guerre fantasmée entre l'Islam et l'Occident. 

Je refuse de laisser ma peur me paralyser. Je suis bien trop angoissée pour prendre des risques inutiles, mais je ne vivrai pas dans l'attente permanente des prochains attentats; je ne m'empêcherai pas d'aller où je veux, de faire ce que bon me semble, ni surtout de revendiquer les valeurs qui sont les miennes. 

Je refuse de cesser de vivre sous prétexte que des illuminés peuvent me faire sauter n'importe quand ou m'abattre sans sommation. 

Surtout, je refuse de penser que le monde est un endroit pourri et l'humanité une race à jeter. La beauté est partout et la bonté aussi; c'est juste que l'horreur frappe davantage le regard et la cruauté davantage l'imagination. 

Aujourd'hui comme tous les autres jours, j'écrirai ici ce que j'ai sur le coeur; je raconterai un tas de bêtises et je posterai des photos d'animaux mignons sur Facebook; j'irai m'acheter des fleurs sur le marché Flagey; je préparerai un gâteau pour le goûter et je mettrai des poivrons corne-de-boeuf à rôtir dans le four; je boirai des litres de thé et j'irai faire pipi dix-sept fois; j'allumerai une bougie parfumée pour réchauffer un peu une soirée d'automne; je donnerai des bisous à mon amoureux et je me blottirai sous une couverture pour regarder un film avec lui; je me mettrai au lit avec un bon livre et après avoir éteint la lumière, je passerai en revue dans ma tête toutes les choses pour lesquelles je suis reconnaissante. 

Aujourd'hui un peu plus que les autres jours, j'aurai conscience que la vie est courte, précieuse, et qu'il faut en savourer chaque minute. 

Prenez soin de vous et des vôtres. 

15 commentaires:

nelly poipoi a dit…

C'est tellement agreable de te lire au reveil. Merci. Moi aussi je refuserai. Encore aujourd'hui et chaque jour qui suit.

Gwendoline Centis a dit…

Merci pour cet article.

Ediole Ediole a dit…

De très belles paroles, posées avec le recul. Pour ma part, j'ai bien trop de colère pour pouvoir le faire sans animosité.

Nekkonezumi (Ed) a dit…

Les mots justes... très beaux, merci. Prends soin de toi aussi.

Lucy a dit…

Une fois encore, tu trouves des mots très justes.
Prenons tous soin les uns des autres et prenons soin des valeurs et de la liberté que nous avons, aujourd'hui et tous les jours à venir.

Katell a dit…

Merci, merci !!
En te lisant, j'ai eu les larmes aux yeux. Depuis vendredi soir, je suis abattue et angoissée. Cette année, on devrait passer pas mal de temps chez mes parents en région parisienne. J'avais prévu d'emmener ma fille de 4 ans voir la tour Eiffel ainsi que les vitrines de Noël et samedi matin, j'ai décidé de manière assez ferme d'abandonner ce projet. J'en parle à ma mère qui est tout à fait d'accord et à ma soeur qui me dit qu'il faut y aller quand même. Hier soir, cela fut presque le sujet d'une dispute car mon mari me dit qu'il l'emmènera si je ne veux pas y aller, là, je commence à paniquer en lui disant que j'ai peur tout simplement. Après t'avoir lue, je ne sais plus. Je suis vraiment tentée de ne pas changer mes plans mais l'angoisse est quand même présente....

J'ai encore envie de te dire merci car tu me donnes envie d'être plus forte et de continuer à profiter des petits plaisirs de la vie.

Watson a dit…

Je refuse avec toi!

nat75 a dit…

Comme toi je refuse

elmaya a dit…

Merci pour tes mots.
J'ajouterai : des hommes tombent parfois, mais l'Humanité se relève toujours, quel que soit le drame. A nous de le montrer encore une fois.

Lorelei a dit…

Merci de m'avoir fait le cœur plus léger pendant quelques minutes....
bisous

anneso a dit…

Je dois aller dans les Grands Magasins demain et j'irai(je devais y aller samedi mais ils ont fermé),je n'en ai rien à foute, je vais faire exactement pareil que d'habitude,j'irai aux expos,me balader à Paris dans les quartiers touristiques,merde aux sectes qui veulent régenter nos vies !
Effectivement je vois déjà des cons parmi mes contacts FB qui commencent leur litanie ""tous ces migrants, c'était prévisible,ouvrons les yeux gnagnagna",j'ai répondu:"merci de faire le boulot de Daesh,c'est exactement ce qu'ils cherchent".

louise a dit…

Merci mille fois pour ces mots justes.

elmaya a dit…

Une réflexion qui fait un peu écho à celle d'anneso : http://www.klaire.fr/gribouillages/le-piege/

Dipi a dit…

Merci pour ces mots, si justes, auxquels je m'associe pleinement.

Londoncam a dit…

Merci merci merci ! <3