dimanche 1 novembre 2015

Les brèves de la semaine #42




- Lundi, je profite du passage à l'heure d'hiver pour me lever à 8h au lieu de 9. Si je ne fais pas un effort maintenant, je vais me retrouver avec des journées réduites à leur portion congrue et déprimer jusqu'au printemps.

- Comme je suis encore pleine de courbatures depuis nos malheureuses six minutes de simulation de chute libre, je zappe le fitness en faveur d'une vidéo de yoga de Paula Hay, dont la chaîne Youtube me semble pas mal du tout. 

- Le soir, pour le dîner, je tente cette recette de croquettes de chou-fleur. Elle est présentée sous forme de diaporamas, mais je ne peux pas accéder aux deux dernières étapes, et comme ça me gonfle que le mélange me colle aux mains, je décide de le rouler dans de la farine avant de le déposer sur la plaque. Le résultat est mangeable si on l'arrose de ketchup, mais il ne restera pas dans les annales culinaires de la maison.

- Mardi soir, après avoir lu cette Xème version de mon profil en classification de Jung, je cherche les caméras qui doivent me suivre depuis 44 ans pour avoir pondu une description psychologique aussi exacte et détaillée. C'est limite flippant de se faire aussi bien cerner sur quatre pauvres critères.

- Mercredi, toute la presse française se fait l'écho du décès de Yal, parfois en mélangeant son année de naissance et son âge, parfois en se trompant sur son vrai prénom. Un nuage de tristesse plane sur mon mur Facebook. Chacun chez soi, tous ceux qui connaissaient Yal sont sonnés. Des initiatives s'organisent par mail ou par téléphone, la date des obsèques est révélée. Je n'ai pas le coeur à faire grand-chose d'autre que bosser.

- Le Yéti 2 semble avoir définitivement fermé. Adieu, brunch génial dont nous n'avons profité qu'une seule fois; adieu, fabuleux banh mi dont j'ignore où je vais retrouver un équivalent à Bruxelles! (Si quelqu'un a une suggestion...)

- Jeudi, je vais tester la Pharmacie Anglaise, bar à cocktails éphémère sponsorisé par la marque de gin Hendrick's, avec Gasparde et Bohemond. Verdict: décor exceptionnel jusque dans les toilettes, cocktails très bons bien qu'un peu chers, service vraiment pas terrible et trop de monde qui attend en faisant silencieusement pression pour qu'on libère notre table le plus vite possible. Je suis contente d'être venue mais il n'y aura pas de seconde fois.

- Chouchou nous rejoint à la Caneva après un événement de boulot. Manger de fabuleuses pâtes au gorgonzola devant un feu de cheminée en discutant avec de bons amis par une douce soirée d'automne, c'est quand même un peu mon idée du paradis sur Terre - malgré le fait que les rangs s'éclaircissent, ou peut-être justement à cause de ça: ça rend les moments de bien-être partagé encore plus précieux.

- Samedi, je suis ravie de trouver chez Pêle-Mêle, à moitié prix, un gros roman de chez Actes Sud que je guignais depuis sa sortie récente en librairie. Du coup, je l'attaque dans la voiture où je monte la garde pendant que Chouchou fonce au Tagawa acheter des gyoza surgelés (meilleurs que ceux de la plupart des restos pour peu qu'on sache les préparer).

- Nous aurions bien aimé voir l'expo Pop Art, mais 10€ l'entrée avec photos interdites et vestiaire obligatoire? Nope. "2050: a brief history of the future", à 14,50€ l'entrée? Non plus. Quand et pourquoi la culture est-elle devenue un produit de luxe, bordel? (Question purement rhétorique, dont je connais hélas la réponse.) A la place, nous allons au Parlamentarium où l'on peut visiter - gratuitement! - une expo photo temporaire appelée "Family Meal" qui montre à quoi ressemble un repas de famille dans certains des pays les plus pauvres du monde.

- Le soir, alors que nous regardons "Big eyes" de Tim Burton (qui m'ennuie copieusement), je m'aperçois que j'ai perdu l'unique bouton de mon bracelet connecté UP24, acheté il y a 5 mois à peine. On ne peut pas dire que je sois bouleversée par la qualité Jawbone. J'espère au moins réussir à faire jouer la garantie à travers leur service clientèle en ligne.

- Dimanche, j'ai décidé de rajouter des noix dans mon banana bread. Problème: j'ai acheté des noix entières, et contrairement à ce que nous pensions en faisant les courses, nous n'avons pas de casse-noix à la maison. Qu'à cela ne tienne: le caillou de méditation de Chouchou pulvérisera très bien les coquilles.

- Après avoir déniché des poivrons corne de boeuf et des bettes roses au marché Flagey, nous prenons deux portions de pad thai kai au food truck Chang Noi (où l'attente est de plus en plus longue, succès oblige!) et nous allons les manger sur un banc à côté du Frit'Flagey, dans un soleil fort incongru pour un premier novembre qui me fait plisser les yeux.

Bonne fin de week-end et excellente semaine!

6 commentaires:

nelly poipoi a dit…

On a l'air paradoxalement plus nombreux que prévu à appartenir à la catégorie des "architectes"

Mnémos a dit…

Je te rejoins tellement sur l'accès à la culture devenu un luxe... C'est déprimant...
Pensées pour Yal, sur un sujet plus triste.

Anonyme a dit…

bonjour, je lis votre blog depuis que j'habite à Bruxelles, au départ pour chiper des bonnes adresses mais à présent, car je le trouve interessant (drole et émouvant aussi...) donc déja merci de prendre le temps de poster si régulièrement.
Je partage votre "coup de gueule" concernant la culture qui pourrait être plus accessible, toutefois, je tiens à dire qu'il y a pas mal d'options gratuites et je peux vous dire que j'en profite allègrement! Je n'ai jamais vu autant d'expos et de manifestations diverses depuis que je vis à Bruxelles et le plus souvent gratuitement (ou pour une somme modique)
Si je peux me permettre de vous soumettre quelques idées
actuellement, il y a tous les jeudis à partir de 17/18H les nocturnes des musées, c'est ainsi que j'ai pu visiter l'expo popart justement, et la semaine dernière l'expo sur les momies au cinquantenaire (et aussi autoworld pour mon petit neveu...)
Demain soir, c'est ainsi que je visiterai le musée d'Ixelles pour la première fois, je m'en réjouis, il était depuis quelques temps dans ma to-do list. En plus, en nocturne, il y a généralement peu de touristes, l'ambiance est plus "feutrée" , les gens chuchotent, c'est très agréable.
On peut aussi profiter des musées gratuits tous les premiers dimanches et mercredis du mois, aujourd'hui j'ai pu visiter les musées royaux des beaux-arts (old masters et fin de siècle, 2050...) et j'avais précédemment fait Magritte et le MIM.
Sans compter les musées qui sont toujours gratuits http://www.brusselsmuseums.be/fr/faq.php?id=5
Si vous aimez la musique classique, le conservatoire propose des concerts gratuits à midi ou le soir (au MIM par ex) et même plus rare l'orchestre national de Belgique à Bozar.
Il y a de quoi se faire plaisir sans débourser un centime.
Bonne continuation.
Anne-Marie, une fidèle lectrice.



ARMALITE a dit…

Bonjour Anne-Marie, et merci pour ce gentil message :-) Je sais que certains musées font des nocturnes gratuites, et j'ai d'ailleurs cherché pour l'expo PopArt mais sans succès. Je n'ai pas dû bien regarder! Nous irons donc jeudi prochain, et je m'en réjouis d'avance. Je vais également jeter un coup d'oeil au lien Brussels Museums.

ARMALITE a dit…

J'ai appelé l'expo PopArt: pas de visites gratuites, sauf pour les enseignants le mercredi, et la nocturne est le mercredi également.

Anonyme a dit…

Le nocturne gratuit pour Popart c'était le 22/10 uniquement ;)
Jetez un oeil sur le calendrier pour les prochains programmes:
http://brusselsmuseumsnocturnes.be/fr/calendrier/
Anne-Marie