mardi 8 décembre 2015

Un mot pour 2016




Chaque mois de décembre, la scrapbookeuse Ali Edwards propose à ses lectrices un petit exercice que je trouve particulièrement intéressant: choisir un mot qui les guidera pendant toute l'année à venir, un mot qui résume ce à quoi elles aspirent et la direction qu'elles veulent faire prendre à leur vie - une déclaration d'intention réduite à sa plus simple et sa plus mémorable expression. J'ai commencé à suivre cette initiative en 2011, et je n'ai plus jamais arrêté. Pour 2015, mon mot était ACCEPTER, car je souhaitais combattre ma très forte tendance à juger tout et tout le monde et tenter de développer une plus grande tolérance.

Alors que ces douze derniers mois ont été difficile sur beaucoup de plans, j'ai l'impression d'avoir énormément progressé au niveau personnel. Je ne suis toujours pas la personne la plus tolérante du monde, mais j'ai appris à laisser filer des tas de choses qui me faisaient grimper aux murs jusque là. Je me suis convaincue du bien-fondé de cette maxime: "Soyez bienveillant; tous les gens qui vous entourent livrent une bataille dont vous ne savez rien". J'accorde davantage le bénéfice du doute. Je fais preuve de plus d'indulgence envers ce que je considérais jusqu'ici comme des faiblesses méprisables. J'apprends à pardonner. J'arrive à moins m'énerver vis-à-vis de ma mère, à la laisser dire des bêtises sans relever. J'essaie de sortir un peu de ma carapace, de me montrer moins dure, moins exigeante, plus réceptive, voire un poil vulnérable. Je me reproche moins mes propres erreurs. Bref, je suis très contente des résultats obtenus par rapport à mon mot de 2015.

Pour 2016, mon mot s'est imposé de lui-même mi-novembre, au cours de la sinistre période qui a suivi les attentats de Paris et durant le lockdown bruxellois. Plus que jamais, j'ai eu conscience que la vie ne tenait qu'à un fil et que le monde pouvait être excessivement affreux. Que la seule grâce susceptible de dissiper tant de ténèbres - notre seule vraie richesse - c'était la bienveillance avec laquelle nous prenions soin les uns des autres. J'ai eu envie, à ma petite échelle, de contribuer à répandre un peu de lumière autour de moi. Alors, j'ai choisi le mot DONNER. Donner du temps, de la patience et de la compréhension à mes proches. Donner des sourires et de la bonne volonté aux inconnus. Donner de l'argent ou de l'énergie aux causes qui m'importent et aux projets qui m'enthousiasment. Donner des encouragements chaque fois que je peux. Donner des attentions minuscules pour embellir le quotidien. Donner les choses dont je ne me sers pas mais dont d'autres peuvent avoir envie ou besoin. Bref: aborder la vie avec un esprit de générosité plutôt qu'avec le nombrilisme qui m'a essentiellement caractérisée jusqu'ici. J'ai déjà plein d'idées en tête, et hâte de les mettre en application.

Et vous? Tenté(e) de choisir un mot pour 2016? Lequel? 

9 commentaires:

Mithrowen a dit…

Mon mot sera RÉSISTER

Résister à la peur du terrorisme concernant mes voyages. J'irai à l'euro 2016 à Nice, j'irai à Rome, j'irai à Amsterdam. Malgré ma boule au ventre...

Résister à la peur de l'autre et au repli sur soi

Résister face à cette ambiance avec un grand sourire et beaucoup d'éclats de rie...

sophie dabat a dit…

J'aime beaucoup ton mot de 2015 et la façon dont tu l'as appliqué, il m'évoque plein de choses que je devrais essayer de mettre en place.
Je crois que pour 2016, je vais tenter le mot "APAISER".
Apaiser mes peurs, apaiser mes relations, apaiser les conflits autour de moi et ma relation au monde (à ma (belle-)famille, à l'argent, au temps, à tout.

Lorelei a dit…

Etant scrappeuse moi même, je connais bien Ali Edwards et son concept suivi par de très nombreuses scrappeuses
je trouve ton mt très joli et évidemment hyper important ;)
bizz

Sabine a dit…

Ton mot est très beau.
Le mien pour 2016 est "ordre". Ordre dans ma maison, dans la manière dont j'occupe mon temps, dans mes idées nombreuses mais trop brouillonnes…

Clarisse a dit…

Spontanément je dirais BOUGER.
Physiquement, ce serait bien de me secouer un peu plus, mais ce serait davantage pour me motiver dans mes projets. Je crois que je me laisse un peu trop facilement décourager par les obstacles (parfois tout petits!) ou par mon manque de motivation, puis bien sûr je me lamente (et je culpabilise aussi, un peu) d'avoir 1000 idées en tête et de n'en concrétiser que trop peu ...
Je suis d'ailleurs très admirative des objectifs que tu te fixes et que tu atteins le plus souvent, des listes que tu ne laisses visiblement pas tomber quand elle ne sont qu'à moitié biffée (no comment pour moi...), je suis parfois un peu trop indulgente avec moi-même, il me faut un bon coup de pied aux fesses ^^
Quant à DONNER, c'est un très beau choix, dont on devrait tous certainement s'inspirer!

Jenny a dit…

Ici ce sera " Lâcher-prise"

Isabelle Dagry a dit…

DETERMINATION!!!!

dola a dit…

Après mûre réflexion, j'ai choisi "écrire". Coucher sur le papier ces histoires qui fleurissent dans mon crâne, terminer celles que j'ai en cours. me réaliser dans cette voix...

ARMALITE a dit…

Dola: Je ne peux qu'approuver :-) Si jamais tu ouvres un blog, surtout, tu le dis, hein.