mercredi 6 janvier 2016

Fitness: J + 1 an, le bilan (et la suite)


Début 2015, j'ai décidé de me mettre au fitness dans le but de me débarrasser d'une grosse dizaine de kilos surnuméraires. Pendant des mois, j'ai transpiré quasi quotidiennement sur des vidéos de High Intensity Interval Training de Jillian Michaels, pour perdre péniblement 6 malheureux kilos et une taille et demie de vêtements. Jusqu'au jour où mon généraliste m'a informée que ce n'était pas une activité adaptée à mon âge et à mon profil, et qu'il vaudrait mieux que je me concentre sur des efforts d'intensité modérée mais de durée longue.

J'ai alors investi dans un bracelet connecté et essayé de faire au moins 10 000 pas chaque jour, tout en continuant le fitness à raison de 2 séances par semaine. C'était peut-être une bonne solution en théorie, mais dans la pratique, j'ai tellement perdu ma motivation pour le fitness que mes séances ont bientôt complètement disparu de mon planning. Résultat: sur le second semestre, bien que j'aie pas mal marché, j'ai repris les deux tiers du poids perdu pendant le premier.



Les points noirs sont les jours où j'ai fait une séance de fitness d'au moins 30 mn; 
les cercles rouges marquent les jours où j'ai fait au moins 10 000 pas.

L'expérience n'est cependant pas tout à fait négative. Malgré le peu de différence sur la balance (et dans mes vêtements: je m'acheminais vers le 42 il y a un an, je rentre actuellement bien dans mon 40, ce qui m'évite juste de racheter une nouvelle garde-robe), je me sens mieux dans mon corps. J'ai mesuré très exactement ses capacités et ses limites. Je sais que pour rentrer dans un 38 à ce stade de ma vie, je dois déployer des efforts que je ne suis tout simplement pas prête à faire, parce que le sport m'ennuie à mourir. Donc, j'oublie; j'assume joyeusement mon 40, et je m'efforce juste de ne pas monter au-delà. Ce qui nécessite tout de même un minimum d'exercice.

En 2016, donc, mon plan est le suivant:
- Continuer à marcher le plus possible, parce qu'outre la dépense calorique, ça me fait du bien de m'obliger à sortir et à prendre l'air. Ca m'incite à commencer mes journées de travail plus tôt, à organiser des rencontres avec mes copines, des promenades le week-end avec mon amoureux... De plus j'aime bien ça, et je ne risque pas de me faire mal. 
- Faire 10 minutes de fitness chaque jour. 10 minutes (plus une d'échauffement au début et une d'étirements à la fin), c'est pile poil ce que j'arrive à supporter avant d'en avoir ras-le-pompon. Et ça vaut mieux qu'une demi-heure tous les 36 du mois. De plus, je me rends compte que je me discipline plus facilement sur une tâche quotidienne que sur une tâche de type "plusieurs fois par semaine au choix": dans le second cas, je repousse chaque jour par flemme jusqu'à l'arrivée du week-end. Je ne dois pas me laisser la place de procrastiner.




Mon premier programme se compose de dix exercices d'une minute chacun: 1 de core, 4 de bras (en alternant travail des triceps et des biceps, avec des mouvements combo qui sollicitent aussi les fessiers et les jambes), 1 de core, 4 d'abdos (en alternant travail du haut, des obliques, du bas et de nouveau des obliques). Dès que je commencerai à me lasser, je changerai les exercices - l'avantage d'avoir souffert avec Jillian pendant des mois, c'est que j'en connais tout un tas!

5 commentaires:

Lylou a dit…

Bonjour Armalite,

Il y a des années de cela je faisais une heure de gym par jour. Maintenant je suis devenue trop flemmarde et dans mon appartement il fait froid je n'ai donc pas envie de changer de tenue pour faire ma gym mais votre message m'a fait culpabiliser Je pense que je vais m'y remettre un petit peu tous les matins ;-) Bise Lylou

Evelyne - eve.insc@hotmail.com a dit…

Coucou,
Pourrais tu me dire quel bracelet connecté tu t'es procuré et si tu en es contente ?
Merci.
Evelyne

ARMALITE a dit…

J'ai écrit un article là-dessus:
http://leroseetlenoir.blogspot.fr/2015/05/la-saga-du-bracelet-connecte.html

Boomerang a dit…

Mais tu ne fais pas du yoga aussi ?

ARMALITE a dit…

En 2015 j'ai pris UN cours en tout et pour tout! Parce que c'est cher, parce que ça tombe jamais au bon moment, etc.