mercredi 13 janvier 2016

Fluide négatif


Fiat gaz!

Parfois, j'ai un truc qui ne fonctionne pas sur mon ordinateur (beaucoup plus rarement depuis que je suis sur MacBook, mais tout de même). J'essaie les manoeuvres usuelles, et quand elles ont toutes échoué, j'appelle Chouchou à la rescousse. Il s'approche et commence à tenter les mêmes trucs que moi. Je râle: "Hé, tu me prends pour une noob ou quoi? J'ai déjà essayé et ça ne mar... Ah ben si, quand c'est toi qui le fais, ça marche". C'est aussi systématique qu'inexplicable. J'ai fini par conclure que j'avais un fluide négatif avec les ordinateurs. 

Parmi mes intentions pour cette année 2016, il y avait: remettre le gaz de ville à Monpatelin. Je vous explique. Un jour, les brûleurs de ma cuisine ont cessé de fonctionner. Je me suis dit que ma bouteille était vide, et je suis allée l'échanger contre une pleine à la station-service la plus proche. Sauf que même avec la nouvelle bouteille, bernique. Et que comme le gaz, c'est un truc qui me fout la trouille, je n'osais pas trop y toucher. Du coup, ça fait quatre ou cinq ans (oui, vous avez bien lu) que lorsque je suis à Monpatelin, je mange exclusivement des salades de crudités en été, des trucs préparés au four ou des plats Picard micro-ondés en hiver. 

Mais cette fois, j'en ai eu marre. Dimanche, j'ai pris mon courage à deux mains et affronté ma peur du gaz de ville. Pour endormir ma panique grandissante, j'ai commencé par sortir tout ce qu'il y avait dans le placard caverneux sous mes brûleurs: la bouteille, mais aussi des tonnes de brols rangés là "au cas où j'en aurais besoin un jour", et dont j'avais évidemment oublié jusqu'à l'existence, ainsi qu'environ un milliard de crottes de souris. 

Une heure de ménage et de poubellisation plus tard, mon placard était nickel, et je ne pouvais plus reculer. J'ai clipsé le détendeur sur la bouteille en appuyant sur le petit bouton vert. J'ai entendu le cliquetis indiquant que tout était en place. J'ai actionné le robinet bleu pour ouvrir l'arrivée de gaz. J'ai tourné le bouton d'un des brûleurs et approché une grande allumette (allumée, je précise, car certains de mes potes ont une haute opinion de mes capacités intellectuelles): rien. J'ai répété la manoeuvre avec tous les brûleurs, soufflé dans les trous au cas où la poussière les aurait bouchés: toujours rien. 

A ce stade, j'en avais vraiment ras-le-bol, alors j'ai contacté un plombier. De toute façon, j'envisageais de changer le robinet pourri de mon évier de cuisine et il fallait que je déménage le lave-linge dans la salle de bain, donc, je me suis dit que j'amortirais le déplacement. Le plombier m'a proposé de passer cette semaine pour faire un devis. Il avait dit 18h, il était à l'heure, ça commençait bien. Je lui montre ma bouteille et je lui explique le souci. Comme moi, il clipse le détendeur en appuyant sur le petit bouton vert. Comme moi, il actionne le robinet bleu. Comme moi, il tourne le bouton d'un des brûleurs et approche une allumette. Je commente: "Et là, vous voyez, il ne se passe..." Pouf. Les flammes bleues jaillissent. J'ai l'air d'une quiche géante. 

Le plombier est gentil: il ne fait aucun commentaire. Il regarde juste l'arrivée d'eau dans ma salle de bain pour vérifier que je n'ai pas confondu avec un moule à gaufres (à ce stade il doit penser que tout est possible), me dit qu'il m'enverra un devis pour le changement de mon robinet et repart après avoir passé moins de trois minutes dans mon appartement. 

Je suis humiliée, mais j'ai de nouveau une cuisine opérationnelle. Et visiblement, un fluide négatif au champ d'action beaucoup plus étendu que je ne le soupçonnais. 

8 commentaires:

Annick a dit…

Ahahahah, mieux vaut en rire! et bonne cuisine àtonpatelin!
Amitiés,
Annick

Bunny Solaena a dit…

Si ça peut te rassurer: je suis hyper parano concernant le gaz. Du genre à vérifier 15 fois que j'ai bien fermé.

Et désolée mais j'ai ri avec la quiche géante :p

Ness a dit…

M'est arrivé plus ou moins la même chose avec la machine à laver. Le réparateur m'a expliqué comment laver mon linge avant de repartir. Et je l'ai payé.

ARMALITE a dit…

C'est moche. Moi je me moque jamais des gens qui pigent rien à l'anglais, et pour cause: sans eux, je serais au chômage.

Gasparde a dit…

Toi, au moins, tu veux bien approcher une allumette des brûleurs. Moi je n'ose me servir que de ceux avec le bouton d'allumage, j'ai trop peur du gaz^^

ARMALITE a dit…

J'avais acheté des allumettes spéciales de 12 cm de long. Je ne plaisante pas.

Mlle Funambuline a dit…

Je suis beaucoup plus orgueilleuse de mon sens pratique que toi. Du coup, quand j'essaie un truc, en étant concentrée et logique, et sûre de tout avoir fait juste, et que ça ne marche pas. Que je revérifie le tout, que ça ne marche pas et que je suis à la limite de tout casser. Je me barre. Et j'attends un peu. Je passe à autre chose.
2 jours plus tard, dans un moment où je suis zen, genre après un bain, tranquilou, je resteste.

Le pire ? 2 fois sur 3, ça marche. La seule explication "logique" est aussi mes maivais fluides.

N'empêche que mon disque dur "HS" que 2 informaticiens n'ont jamais réussi à "ressusciter " fonctionne comme un charme. Depuis il s'appelle Jésus.

ARMALITE a dit…

Clairement je ne place pas mon amour-propre dans mes capacités de bricolage. J'essaie toujours de me débrouiller seule d'abord, par principe. Mais si vraiment ça ne marche pas, je n'ai aucun scrupule à faire intervenir un pro et à raquer pour m'éviter une bonne petite crise de nerfs (qui ne garantira même pas que le biniou fonctionne à la fin).