vendredi 3 juin 2016

Barbie au Musée des Arts Décoratifs




Mercredi, j'ai fait un aller-retour à Paris dans la journée. Arrivée gare du Nord vers 10h30, je disposais de deux grosses heures pour caser une expo avant d'aller déjeuner avec une de mes éditrices et amies. Mon choix s'est porté sur l'expo Barbie actuellement visible au Musée des Arts Décoratifs. 





Barbie et moi, c'est une histoire un peu curieuse. Je n'ai jamais joué à la poupée quand j'étais enfant; par contre, en fin de vingtaine, je me suis prise de passion pour les Barbie de collection: celles qui portaient des costumes historiques ou ethniques, celles qui étaient habillées par des couturiers extravagants, celles qui s'inspiraient de films que j'aimais, les rééditions de modèles des années 60 rétro à souhait... Pendant quelques années, j'en ai eu une pleine vitrine dans mon salon. Puis mon intérêt s'est reporté sur les poupées japonaises, notamment les Blythe, et je me suis débarrassée de mes Barbie. Aujourd'hui, je ne sais pas trop quoi en penser. J'ai conscience que ce jouet a longtemps véhiculé une image tout à fait irréaliste du corps féminin (et qu'il continue, malgré la récente mise sur le marché de modèles aux mensurations alternatives: plus petits, plus grands ou plus ronds). Mais l'extraordinaire variété et l'originalité des costumes confectionnés pour Barbie m'ont toujours laissée baba. 








Et Dieu sait qu'il y a de quoi s'en mettre plein les mirettes dans cette expo: pas moins de 700 poupées réparties sur deux niveaux et 1500 mètres carrés, visant à replacer l'icone Barbie dans "une perspective historique et sociologique". La scénographie est très réussie; j'ai particulièrement admiré les décors magnifiques qui permettent de mettre en scène les modèles les plus glamour, la série de poupées sous cloche représentant chacune une profession et l'immense dégradé de vêtements qui occupe plusieurs murs à la fin. En ce matin de semaine, j'étais pratiquement la seule visiteuse hormis une tripotée de petites filles allongées par terre et qui dessinaient leur modèle préféré, et comme les photos sont autorisée, j'ai pu m'en donner à coeur joie!




Expo Barbie, jusqu'au 18 septembre 2016 au
Musée des Arts Décoratifs
107 rue de Rivoli
75001 Paris
Du mardi au dimanche, de 11h à 18h
- sauf le jeudi: ouvert jusqu'à 21h
Métro: Palais-Royal, Tuileries ou Pyramides
Tarif normal: 11€
(pour ce prix, on a accès à de nombreuses autres expositions temporaires)

3 commentaires:

Ness a dit…

Ma grand-mère, du temps où les échographies n'étaient pas très claires, etait persuadée de porter une fille. Elle avait acheté durant sa grossesse à mon père de magnifiques Barbies. Et voilà comment, dans les années 80 et 90, j'ai joué avec des barbies au look des années 60 pendant que mes copines se faisaient agresser les yeux par leur vêtements fluo :)

Sunalee a dit…

La photo du défilé me fait penser à mes tentatives de défilés avec Barbie - j'ai des photos de ça quelque part - montrant d'ailleurs mes premiers essais de couture.

EMB Enmodebonheur a dit…

Elle a l'air vraiment chouette cette expo. Pour ma part j'ai été élevée avec les barbies alors gros souvenir d'enfance... ;)

Julie