dimanche 16 octobre 2016

"The Good Place"




Eleanor Shellstrop, qui vient de mourir, débarque au Bon Endroit. Dans ce paradis de poche réservé à l'élite de l'humanité, on ne trouve que des gens à la moralité sans tache, ayant oeuvré toute leur vie pour le bien commun. Les autres atterrissent au Mauvais Endroit, un lieu effrayant qui résonne de leurs hurlements. Le Bon Endroit est géré par son architecte Michael avec l'aide de Janet, une entité omnisciente qui a parfois un peu de mal à adopter un comportement humain. Ses occupants reçoivent un logis en tout point conforme à leurs goûts et sont appariés avec leur âme soeur. Pour Eleanor, il s'agit de Chidi, un professeur d'éthique sénégalais. Mais dès le lendemain de son arrivée, des incidents bizarres commencent à se produire au Bon Endroit. Car en réalité, il y a eu erreur sur la personne. Eleanor n'était pas une avocate qui se battait contre la peine de mort, comme Michael en est persuadé, mais une commerciale égoïste et dépourvue d'éthique qui passait son temps à mal se conduire avec tout son entourage. Pour ne pas être démasquée et envoyée au Mauvais Endroit, elle réclame l'aide de Chidi, qui tente de lui apprendre à devenir une personne décente...

C'est au sens le plus large que j'emploie le mot "paradis": dans "The good place", il n'est question d'aucune religion. D'ailleurs, les gens choisis par Michael ont des origines culturelles très variées. Par contre, ils sont tous jeunes, beaux et minces, parce qu'il ne faut pas non plus abuser de la diversité, et Michael et son assistante sont évidemment blancs comme des bidets. Quant aux couples d'âmes soeurs, j'attends encore d'en voir un qui ne soit pas hétéro. Et je trouve ça vraiment dommage, parce que la série possède par ailleurs une fraîcheur assez délirante qui me plaît beaucoup. Chaque épisode d'une grosse vingtaine de minutes se termine, comme "Alias" en son temps, par un cliffhanger qui fait le raccord direct avec le suivant. Bon, après, c'est de la pure comédie qui ne cherche pas vraiment à faire passer un quelconque message: juste à divertir. En ce qui me concerne, elle y parvient assez bien pour que j'espère sa reconduction l'année prochaine. 

Aucun commentaire: