dimanche 9 avril 2017

C'était la semaine où... (#14)




...notre vol de retour depuis Genève avait presque deux heures de retard; heureusement qu'on avait droit à 90 minutes de wifi gratuit et qu'un nouvel épisode de Last Week Tonight avait été diffusé la veille. 
...on a quand même failli louper notre avion parce que Chouchou s'était trompé de compagnie aérienne en consultant le tableau des départs. Au dernier moment, réalisant qu'on attendait chez Easy Jet en D72 plutôt que chez Brussels Airlines en A7, on a dû retraverser tout l'aéroport en courant pour finalement atteindre la bonne porte au bord de l'apoplexie vers la fin de l'embarquement.
...le premier cours d'aerial yoga post-Gruyérie a confirmé l'impression que j'avais depuis jeudi dernier: mes affreux vertiges ont disparu. Et si je m'en réjouis, je suis aussi fort agacée de ne toujours pas savoir ni pourquoi ils sont venus ni comment ils sont repartis.
...j'ai eu les yeux qui piquaient presque en entendant "Des vies" de Fredericks/Goldman/Jones tandis que je faisais un lunch tardif chez Arthur's. Apparemment, je deviens sentimentale en vieillissant.
...étant donnée la baisse vertigineuse de mes droits d'auteur excédentaires depuis 5 ou 6 ans, je m'attendais à ne plus rien toucher du tout cette année, et j'ai donc été agréablement surprise d'apprendre qu'un de mes éditeurs me devait près de 1000€. De quoi financer notre expédition dans les fjords norvégiens et rentrer à Oslo par le train de nuit en couchettes plutôt qu'assis, youhou!
...j'ai reçu un exemplaire de "Professeur Goupil" dédicacé et envoyé par ses adorables autant que talentueux auteurs. Comme il ne sort qu'en septembre, je me suis sentie ultra-chanceuse. Et aussi, ultra-frustrée de rédiger une critique et de programmer sa publication pour dans 5 mois.
...parce que j'avais un petit coup de blues et que je ne pouvais pas me remonter le moral à coups de chocolat suisse, j'ai réservé un escape game à Toulon avec un couple d'amis qui ont très envie d'essayer, puis été tester avec Chouchou la seconde adresse du Takumi.
...je me suis rendu compte que je n'avais pas acheté de chaussures depuis les dernières soldes d'été. On doit approcher les 8 mois de sevrage. Héroïque je suis.
...un rapide sondage sur Facebook m'a permis de déterminer que, chez mes contacts, les tomes des Annales du Disque-Monde les plus appréciés semblent être "Le faucheur" et "Les petits dieux". (J'ai personnellement un faible pour "Trois soeurcières" et "Mort".)
...j'ai reçu les premières esquisses pour ma future bannière, et je sens que ça va être terriblement joli ♥︎
...un an après son acquisition, je me suis enfin décidée à mettre mon podomètre en service pour réinstaurer la bonne habitude des 10000 pas par jour, et la caissière de chez Urban Outfitters l'a pris pour un lecteur de musique rigolo.
...faute de pouvoir manger du sucre, j'ai fait du shopping - mais rien de dramatique: quelques trucs (salés) à bouffer chez M&S, deux bouquins, de l'engrais pour plantes d'intérieur, un pilulier en forme de tranche de citron. Bon, OK: et une petite broche panda.
...on a goûté et adoré les rouleaux de printemps funky du Knees to Chin; je vous présente ça cette semaine dans un billet.
...après un an et demi de procrastination, j'ai ENFIN mis à jour mon profil LinkedIn. Hé ben, c'était même pas si affreux que ça (sauf au moment où je me suis rendu compte que j'avais des caractères en trop dans la partie CV et que j'allais devoir sabrer une partie de mes plus de 250 romans traduits).
...ça a discuté politique dans le lit conjugal, dimanche entre 8 et 9h du matin, avec pour résultat des perles telles que: "Plus de bisous, c'est pas un programme électoral" ou "De toute façon, tu es Team Révolution et moi Team Consensus Mou". Vivement le soir du second tour.
...sur le marché Flagey, je me suis laissée tenter par des morilles fraîches à prix d'or, les premières asperges belges de la saison, les premières fraises, plus un énorme bouquet de menthe et un concombre (histoire de préparer des eaux aromatisées et de boire moins de thé dans la semaine).

5 commentaires:

Miss Zen a dit…

Très intéressée par ce trip norvégien : j'ai très envie d' y aller et je commence à prendre des notes ! Tes petits achats maraîchers me mettent l'eau à la bouche.....

Erdrokan a dit…

Pour le vol, je me suis fait presque avoir dans le sens contraire. J'avais très mal calculé mes marges et mon pote m'a déposé devant la porte de l'aéroport 8 minutes avant l'heure de "fin d'embarquement". J'ai battu le record local du 1500m avec bagages (avec passage de sécurité), suis arrivé dans l'immense hall et étais tout content de voir la porte d'embarquement de mon vol pour Genève au début dudit hall. Sauf que ce n'était pas la bonne compagnie et qu'Easy Jet était à l'autre bout. Re sprint et ... ils démarraient l'embarquement (ouf). C'est quand même bizarre que deux compagnies desservent les mêmes villes à 15 minutes d'intervalle...

Isabelle Dagry a dit…

Pour tes vertiges, t'as pensé à la formation de cristaux dans l'oreille interne. J'ai déjà eu deux crises dans ma life, une d'environ 24heures, et l'autre de...15 jours environ! Ça part aussi soudainement que ça arrive. Enfin bref si un jour ça revient, penses y, des antivertigineux peuvent t'aider, et des ORL peuvent te faire des manoeuvres qui peuvent parfois aider.

ARMALITE a dit…

Isabelle: Effectivement, j'y ai pensé, c'était mon hypothèse haute! (Hypothèse basse: glyoblastome galopant, 6 mois à vivre, merci bisous). Je comptais consulter un ORL à Monpatelin si ça partait pas d'ici là. C'était chiant mais surtout flippant pour une angoissée de la santé comme moi :-)

Isabelle Dagry a dit…

Pareil, moi je pense faire des infarctus réguliers. Mais en vrai c'est juste des douleurs thoraciques. Ah, quand même, lorsque j'ai eu mon problème de cupulolithiase, ça m'a tellement angoissé que j'ai eu une extrasystole durant 48h. Bref, bonne chance à nous.