vendredi 14 juillet 2017

"One day at a time" saison 1




Ex-infirmière dans l'armée américaine, Penelope Alvarez est retournée à la vie civile après une campagne en Afghanistan durant laquelle elle a été blessée à l'épaule. Elle a dû se séparer de son mari Victor, également soldat et souffrant de SPT, et élève désormais ses enfants Elena et Alex avec l'aide de sa mère cubaine, Lydia...

Reprise d'une série des années 70, "One day at a time" raconte le quotidien d'une famille d'origine cubaine en s'attachant à des problématiques très actuelles: les difficultés matérielles rencontrées par les mères célibataires, le sort que la société américaine réserve à ses vétérans, mais aussi aux immigrés en situation illégale, le sexisme au travail (et ailleurs!), le racisme intégré, le coming out des jeunes LGBT... Elle coche toutes les cases du combat pour la justice sociale, mais elle le fait avec beaucoup de justesse, et surtout un merveilleux mélange d'humour et d'émotion. 

Les personnages féminins sont particulièrement réussis. La grand-mère ex-danseuse, arrivée aux USA toute seule à l'âge de 15 ans, est une Catholique fervente qui se prend pour un cadeau de Dieu à l'humanité, promeut ardemment la culture cubaine et tient de longues discussions avec le fantôme de son époux. Rita Moreno est juste fabuleuse dans ce rôle. Avec son passé militaire, Penelope offre un profil de mère plutôt différent de ce qu'on voit d'habitude dans les sitcoms, et ça fait du bien. De la même façon, sa fille de 14 ans 1/2 est une militante écolo-féministe aux préoccupations assez éloignées de la plupart des ados femelles telles que représentées à la télé. 

Fraîche et intelligente, cette première saison de "One day at a time" compte 13 épisodes d'une demi-heure environ, tous disponibles sur Netflix. Une série fort sympathique pour accompagner votre été!

Aucun commentaire: