jeudi 13 juillet 2017

Où j'apprends à faire des cocktails à base de rhum chez Life Is Beautiful




Mardi matin, Chouchou m'annonce: "J'avais complètement oublié, mais j'ai une formation aujourd'hui, de 18h à 21h". Un peu plus tard, sur la page Facebook de mon bar à cocktails préféré, je vois qu'un désistement de dernière minute a libéré une place pour la masterclass qu'ils organisent le soir même - cette masterclass à laquelle j'avais hésité à m'inscrire parce que je suis difficile à faire bouger les soirs de semaine. C'est un signe: j'envoie aussitôt à Karoline et Harouna un message dont le contenu peut se résumer par "Moi! Moimoimoimoimoi!".


Quand j'arrive chez Life is Beautiful un peu avant 20h, la dégustation de rhums qui précédait la masterclass touche à sa fin. Nous sommes 18 venus pour apprendre à préparer les deux cocktails à l'ordre du jour. Karoline nous répartit en 2 groupes: un qui va d'abord travailler avec Chris pour faire un cocktail à la cuillère, l'autre qui travaillera d'abord avec Harouna pour faire un cocktail au shaker - ensuite, on échange. Je suis un peu mal à l'aise au début; me mêler à un grand nombre d'inconnus est toujours difficile pour moi. Mais très vite, une jeune femme flamande venue là avec son copain engage la conversation avec moi, et je me détends. Nous faisons connaissance entre nous: il y a trois garçons qui sont venus pour fêter l'anniversaire de l'un d'eux, trois copines expats, le couple de Flamands et moi.


Le matériel nécessaire à la préparation de notre Old Fashioned

Le cocktail que Chris nous propose de préparer est un grand classique qu'on réalise d'habitude avec du whisky: un Old Fashioned. Pour sa version, nous devons mélanger: 5cl de Bacardi, 1cl de rhum à l'ananas, 3 traits d'Angostura et 1 cuillère de sirop de sucre, plus une pelure d'orange pour parfumer et décorer à la fin. Panique: où est le jus de fruits? Ca va être beaucoup trop fort pour moi! Mais bon, puisque je suis là, autant essayer. Chris nous fait une démonstration en nous expliquant comment refroidir les verres avec des glaçons au préalable (mais pour un petit nombre de buveurs, c'est plus facile de les mettre au frigo un moment!), comment se débarrasser de l'eau avec une passoire ou un filtre, comment touiller en remuant juste le poignet et pas tout le bras, comment tenir le doseur entre deux doigts pour le renverser d'un geste net et précis... Puis nous tentons de reproduire le mélange par groupes de trois, et même si ça paraît assez simple, la plupart d'entre nous oublie au moins une étape!

Nous dégustons les cocktails préparés par nos soins. J'avais vu juste: ça arrache. Mais la conversation va bon train, on se marre bien, et je finis mon verre sans difficulté. Par contre, quand on passe au comptoir pour travailler avec Harouna, je suis déjà un poil bourrée, et je ne dois pas être la seule à en juger les rires de plus en plus sonores autour de moi! Le maître des lieux nous propose de confectionner un Hemingway Daiquiri, mais là encore, en version un peu modifiée puisque Hemingway ne mettait pas du tout de sucre dans le sien. Sa recette, en commençant toujours par les ingrédients les moins coûteux histoire de ne pas gaspiller si on se trompe en cours de route: 0,75cl de sirop de sucre, 0,75cl de marasquin, 1,5 cl de jus de citron, 2,5 cl de jus de pamplemousse rose, et 6 cl de Bacardi ou autre rhum blanc cubain.


Harouna en pleine démonstration

Cette fois, au lieu d'un verre à mélanger, nous versons les ingrédients dans la plus petite partie d'un shaker qu'Harouna nous montre comment secouer (10 à 12 secondes, pas plus!) pour ne pas forcer sur l'épaule. Les shakers que nous utilisons ne se vissent pas; les deux parties s'emboîtent seulement, et je m'imagine déjà mal fermer le mien et m'arroser de rhum de la tête aux pieds. Mais non, je m'y prends correctement et évite la douche alcoolisée, youhou! Détail amusant: bien que droitière, je secoue naturellement mon shaker comme une gauchère (mais je me brosse aussi les dents de la main gauche, donc bon). Je presse une écorce de pamplemousse au-dessus de mon verre pour lui donner une bonne odeur d'agrumes, je fais une incision au milieu et je la fixe sur le bord. Ta-daaaa! Sans surprise, j'apprécie ce cocktail bien davantage que le précédent.


Allez, santé!

Karoline nous a servi des assiettes de "finger food" pour accompagner et éponger un peu tout cet alcool: olives vertes, deux sortes de fromages à pâte dure, du chorizo, et des tranches de baguette à tremper dans de l'huile d'olive puis un mélange de graines et d'épices qui n'est pas du dukka mais qui y ressemble pas mal. Bien que l'heure théorique de fin de la masterclass (22h) soit largement passée, nous continuons à discuter et à rire au comptoir. Il y a vraiment une excellente ambiance; c'est rare que j'apprécie de passer la soirée à socialiser avec un aussi grand nombre d'inconnus! Le mérite en revient très certainement aux 128 grammes d'alcool que j'ai désormais dans le sang.


Karoline, Harouna et Chris

Du coup, comme il est vraiment tard, je demande à Chouchou - dont la formation s'est terminée il y a belle lurette - de venir me chercher en voiture pour ne pas devoir prendre le métro seule et plus qu'un peu pompette. En l'attendant, nous faisons une photo de groupe derrière le comptoir. C'était un chouette atelier, bien organisé et très sympa. Si vous habitez à Bruxelles et que vous aimez les cocktails, n'hésitez pas à liker la page Facebook de Life Is Beautiful: cette masterclass était déjà la quatrième qu'ils organisaient (en dehors des événements de team building), et ce ne sera certainement pas la dernière!

Rue Antoine Dansaert 161
1000 Bruxelles

3 commentaires:

Aglaé a dit…

Voilà une raison supplémentaire de revenir faire un séjour à Bruxelles !
Cette soirée avait l'air très sympa. Cela nous aurait beaucoup plu à mon chéri et à moi. J'aurais eu du mal à parler avec des inconnus comme toi, mais l'alcool et la bonne ambiance aide à surmonter notre réserve.
Merci pour ce billet et bonne journée !
Aglaé

EmilieSunny a dit…

Pas vraiment envie d'apprendre à realiser un cocktail, mais je retiens ta bonne adresse à tester cet été 😊

ARMALITE a dit…

@EmilieSunny: Oui, il faut absolument y aller, ce sont les meilleurs cocktails de Bruxelles et Harouna et Karoline sont d'une gentillesse absolue!