lundi 3 juillet 2017

Où je vais finir par penser qu'une loi norvégienne interdit aux artistes de foutre des vêtements à leurs oeuvres


Je tiens une grosse flemme ce matin, et si on glandait à l'appart' jusqu'à l'heure du déjeuner? / Les pâtes saumon-asperges d'hier soir sont nettement meilleures réchauffées. / A mon avis, nous sommes les premiers et les derniers touristes qui prennent la peine de se traîner jusqu'au parc de sculptures Peer Gynt. / ...Peer Gynt qui, contrairement à ce que j'ai toujours cru, n'est donc pas la VO de "Pierre et le loup" - ou alors, il faut qu'on m'explique ce que ce gorille fout là. / Et le type assis la bite à l'air sur un cheval à bascule, aussi. / N'empêche que même les ensembles HLM d'Oslo sont nickel, avec plein d'espaces verts bien entretenus et d'aires de jeux super fun. 






Nettement plus de monde au parc Ekeberg où on peut également admirer des sculptures (dont la rigolote Vénus à tiroirs-qui-s'ouvrent-pour-de-vrai de Dali et un tas d'autres sujets à poil). / Sauf que ce n'est pas un parc mais une forêt qui monte et descend dans tous les sens, avec un plan vraiment pas très clair, et qu'on va finir par se paumer en cherchant l'installation de Marina Abramovic. / Qui se révèle être un simple cadre évidé devant lequel l'artiste suggère de se placer en fermant les yeux pour pousser un grand cri face au panorama. / Non parce qu'apparemment, c'est ici qu'Edvard Munch a vécu le moment qui lui a inspiré son célèbre tableau. / J'avoue, je me sens flouée. / Au moins, il y a une belle statue de Botero à la sortie. 










Puisque l'art a décidé de nous frustrer aujourd'hui, rabattons-nous sur une valeur sûre: l'alliance du thé et de la bouffe, alias un afternoon tea. / La salle Bibliotekbaren de l'hôtel Bristol est superbe, à la fois luxueuse et cozy, surtout qu'on nous attribue un des jolis box garni d'un canapé Chesterfield. / Par contre, l'afternoon tea est de loin le plus maigre qu'on nous ait jamais servi: trois triangles de pain de mie, quatre bouchées sucrées, un bébé scone (je ne savais même pas qu'on pouvait les faire aussi petits) et un thé pour plus de 32€ par personne, y'a vraiment de l'abus. / Néanmoins, nous passons deux heures délicieuses à lire au calme et avoir une discussion qui pourrait bien présager de grandes choses pour l'avenir; donc, on va dire que c'était quand même un investissement judicieux. 





Miracle: une boutique pour touristes, ouverte le dimanche de surcroît! Vite, vendez-moi des cartes postales! / On aura à peine dépassé les 11000 pas aujourd'hui. Et j'ai encore faim: que peut-on bricoler avec ce brocoli?

Aucun commentaire: